RMC Sport

Garde : « L’écharpe ? Il n’y avait rien de provocateur »

Rémi Garde

Rémi Garde - -

Invité de Luis Attaque ce lundi, Rémi Garde est largement revenu sur la victoire de l’Olympique Lyonnais lors du derby face à Saint-Etienne (2-1). L’entraîneur des Gones a aussi évoqué les incidents qui ont émaillé la rencontre.

Rémi, on vous imagine heureux après votre victoire à Saint-Etienne dimanche

Déjà, au lendemain d’une victoire, on est bien. Mais après un succès à l’extérieur lors d’un derby, on se sent effectivement encore mieux.

L'OL ne s'est plus incliné à Geoffroy-Guichard depuis 1994. Avez-vous une recette pour toujours vous imposer là-bas ?

Non, il n’y en a pas. Mais les derbies sont des matches serrés, tendus comme on l’a vu hier. Il ne faut pas oublier la configuration de la rencontre. On gagne à la dernière minute, les Verts touchent la barre en début de seconde mi-temps… On a souffert. Il n’y a pas de recette, il y a simplement une bonne série en cours pour l’OL et cette envie de la continuer. C’était important pour nous de gagner ce match, notamment par rapport au classement et aux points qu’on a pris.

Saint-Etienne ne nourrit-il pas de complexes face à Lyon ?

Je ne sais pas, mais c’est vrai qu’on reste sur une très belle série contre eux à Geoffroy-Guichard, y compris à Gerland depuis trois ans lorsque j’ai pris l’équipe. Je suis très content de ça. Gagner le derby hier, c’était doublement important pour nos supporters. Ils n’étaient pas présents donc c’était des points qu’on voulait leur ramener.

Justement, les supporters, vous aviez préparé des manifestations de soutien pour eux. Vous avec les chaussures « Bad Gones » et Joël Bats avec l'écharpe aux couleurs de l'OL accrochée dans les filets...

J’ai le droit de mettre les chaussures que je veux. Il n’y avait pas d’animosité envers qui que ce soit. On voulait simplement montrer à nos supporters qu’ils extraordinaires avec nous depuis le début de saison alors que les résultats ne sont pas ceux que tout le monde l’escompte. Nous voulions vraiment marquer le coup pour eux. Joël a accroché cette écharpe de supporters dans les filets mais il n’y avait rien de provocateur. Je pense qu’on resté dans quelque chose de tout à fait correct. Que ce soit moi ou Joël, on ne peut pas sincèrement nous taxer de provocateur. Nos supporters n’étaient pas là, on voulait juste qu’ils sachent qu’on pense à eux. Je trouve qu’on en fait un peu trop autour de ça.

Mais comment auriez-vous réagi si l'entraîneur des gardiens de Saint-Etienne avait fait la même chose à Gerland ?

Je ne sais pas. Peut-être comme les Verts. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Ce n’est pas provocateur, il ne faut pas exagérer. Si Joël Bats avait brandi l’écharpe face à la tribune ou quelque chose comme ça… Mais là, il n’y a pas de provocation plus que ça.

En ce qui concerne le sportif, quelles sont les ambitions de Lyon désormais ?

Commençons déjà par confirmer, bonifier ce résultat à l’extérieur avec le prochain match à domicile. On va avoir une série de match difficile. Il reste six matches de Ligue 1 avant la trêve, puis on en aura en plus deux matches en Coupe d’Europe et un en Coupe de la Ligue. Ca va nous faire neuf matches en vingt-neuf jours. On saura alors si on a les moyens de se rapprocher des ambitions qu’on avait en début de saison.

Lire aussi: 

>> Saint-Etienne-Lyon: Les dessous de la provocation de Joël Bats
>> Saint-Etienne-Lyon: Les notes

>> L'OL se soigne au derby

La rédaction