RMC Sport

Garibian explique la nomination de Frappart, première femme à arbitrer en Ligue 1

Stéphanie Frappart sera dimanche, lors du match entre Amiens et Strasbourg (15h), la première femme à officier en tant qu'arbitre centrale lors d'un match de Ligue 1. Dans Team Duga sur RMC ce mardi, Pascal Garibian, directeur technique de l'arbitrage, revient sur les raisons de cette décision.

Peut-être sans le vouloir, Stéphanie Frappart est donc une pionnière. Arbitre de Ligue 2 depuis 2012, elle deviendra dimanche la première femme à officier en tant qu'arbitre centrale lors d'un match de Ligue 1, en l'occurrence pour la rencontre opposant Amiens à Strasbourg (15h), dans le cadre de la 34e journée de championnat.

"Elle a acquis beaucoup d'expérience"

Une forme de "préparation" pour celle qui sera amenée à arbitrer durant la Coupe du monde féminine. Invité de Team Duga sur RMC, Pascal Garibian en dit plus sur les raisons d'une mini-révolution qui ne dit pas son nom.

"Stéphanie achève sa cinquième saison en Ligue 2, elle a acquis beaucoup d'expérience, insiste le Directeur technique de l'arbitrage. Elle est complètement intégrée dans le paysage de la L2. Cette première désignation s'inscrit dans le cadre de sa préparation à la Coupe du monde féminine. La Fifa a incité les Fédérations à préparer les arbitres sélectionnés, notamment sous l'angle de l'assistance-vidéo." Clément Turpin officiera lui à l'assistance-vidéo. 

"Lui donner du temps de jeu à haut niveau"

Une initiative potentiellement amenée à se reproduire. "Il y en aura peut-être d'autres (matchs) d'ici la Coupe du monde. C'est pour lui donner du temps de jeu sur du football de haut niveau, avec l'assistance-vidéo. Il n'y a pas de petit matchs maintenant, c'est le premier match de Stéphanie en Ligue 1. L'objectif est de la préparer sur un match de haut niveau. Nous ne désignons pas les promus sur des matchs à fort enjeu, notamment en fin de saison, et Stéphanie n'est pas encore promue. Nous verrons en fin de saison ce qu'il en sera de son évaluation après la saison en Ligue 2."

Car c'est de cette évaluation que dépend la promulgation des arbitres à l'échelon supérieur. "Stéphanie, ces derniers mois, a été désignée sur de très gros matchs de Ligue 2 et n'a pas été désignée par hasard, ce n'est pas simplement de l'entraînement, insiste Pascal Garibian. C'est du temps de jeu certes mais nous avons totalement confiance sur la direction de ce match. Ce n'est pas une prise de risques inconsidérée."

A.Bo