RMC Sport

Garibian : « Pas d’élément sur des propos à connotation raciste »

-

- - -

La Commission de discipline de la LFP a condamné Kamel Chafni à quatre matches de suspension et l’arbitre assistant Johann Perruaux à deux matches hier soir. Perruaux paye pour ses propos « déplacés » envers le joueur auxerrois lors de la 18e journée. En revanche, la commission n’a pas réussi à prouver qu’il ait prononcé des paroles à connotation raciste. Pascal Garribian, le président de la commission de discipline s’explique : « L’instruction qui a été diligentée n’a pas permis d’amener des éléments corroborant des fêtes de propos à connotations racistes de la part de monsieur Perruaux. En sport, la parole des officiels fait foi jusqu’à preuve du contraire. Nous avons tenu compte du contexte général dans le quantum des sanctions. Les enregistrements fournis par monsieur Chapron étaient complètement inexploitables. Nous n’avons pas pu tenir compte de ces éléments. Aucun élément objectif ou matériel n’a pu étayer ces propos à connotation raciste. » Chafni avait accusé Perruaux d’avoir lancé: « Dégage l’Arabe ».