RMC Sport

Gerets : « Oublier Lyon »

Marseille doit impérativement réagir dimanche à Sochaux après son élimnation mercredi en 1/16e de finale en Coupe de France contre Lyon (1-0).

Marseille doit impérativement réagir dimanche à Sochaux après son élimnation mercredi en 1/16e de finale en Coupe de France contre Lyon (1-0). - -

Dominé mercredi en Coupe de France, Marseille se déplace dimanche à Sochaux pour se refaire un moral et pour rester au contact avec ses adversaires en championnat.

Eric Gerets, pouvez-vous revenir sur votre défaite (1-0) mercredi contre Lyon en Coupe de France ?
On a fait beaucoup de mauvais choix. Après ce but qui nous a perturbés, on n’a plus eu la même certitude dans nos passes, et la circulation de balle c’est ce qui faisait notre point fort depuis quinze mois. L’équipe n’a pas été capable de lire le jeu.

Votre adversaire a pour sa part a donné l’impression de jouer un vrai match de niveau européen…
C’est certainement la meilleure prestation de Lyon cette saison.

Quels enseignements tirez-vous de cet échec ?
Si on doit faire le compte après ce match, Lyon est à sa place et nous aussi. Mais on refera l’analyse à la fin de la saison pour savoir si on capable de donner une meilleure image de notre équipe. Mais il faut être honnête en disant que Lyon a fait grosse impression.

Mercredi, Ronald Zubar a été à l’origine du but lyonnais. Lui maintenez-vous votre confiance ?
A part Hilton, Mandanda et un peu Taiwo, l’équipe a été en dessous de son niveau. Le fait de perdre ce ballon, évidemment ça n’arrange personne. On verra s’il sera titulaire dimanche.

Quelle est la situation de Modeste M’bami qui n’était pasdans le groupe contre Lyon alors que Cana et Kaboré sont absents ?
Il était dans son lit avec de la fièvre. J’ai lu que je l’avais écarté, et ça m’a fait passer pour un con. Je n’aime pas ça. Je voulais le prendre, il a téléphoné la veille du match en disant qu’il avait de la fièvre. Ce n’était pas possible de l’emmener. Si ça avait été le cas, il aurait joué puisqu’on a des problèmes en milieu de terrain.

L’absence de Koné (sorti après un choc contre le gardien Hugo Lloris) vous inquiète-t-elle en vue de votre déplacement ?
Mamadou Niang nous manque assez. Baky peut faire la différence par sa vitesse à partir du moment où il a de bons ballons. Maintenant, c’est aux autres de prouver. On a heureusement assez de joueurs offensifs.

Les premières sorties de Brandao répondent-elles à vos attentes ?
Brandao est en pleine préparation. Il doit avoir de meilleurs ballons parce que contre Lyon, c’était une catastrophe. Dès qu’il y a un bon centre, il y a danger avec deux grands gabarits (avec Samassa) et Wiltord derrière. Il a la qualité de faire de bonnes choses à l’OM, mais il faudra l’aider plus. C’est dommage que la blessure de Koné arrive maintenant parce que ça va me priver de certains essais que j’aurai voulu faire à Sochaux.

… et pour Sylvain Wiltord ?
Il a failli marquer en vingt minutes, et faire ce que d’autres n’ont pas été capables de faire en quatre vingt dix minutes. Il a un bon placement devant le but.

Dans quel état d’esprit abordez-vous le déplacement à Sochaux ?
C’est la possibilité pour faire oublier le match contre Lyon. On a prouvé qu’on est costaud à l’extérieur.

Des nouvelles d’Eliott Grandin qui doit être prêté…
Il y a de grandes chances qu’il soit dans une autre équipe pour le reste de la saison sans option d’achat.

La rédaction