RMC Sport

Germain décisif, Maignan frustré… les notes d’OM-Lille

L’OM a décroché une précieuse victoire sur la pelouse de Lille, ce dimanche, en clôture de la 25e journée de Ligue 1 (1-2). Un succès impulsé par Valère Germain, qui a permis à son équipe de battre un Mike Maignan pourtant au rendez-vous.

LILLE

Osimhen avait pourtant trouvé la faille

Il a donné le ton dès les premiers instants de ce choc. Avec ses jambes de feu, Victor Osimhen a longtemps fait mal à la défense de l’OM. Ses prises de balle et ses accélérations ont fait quelques belles différences dans cette rencontre. Une bonne frappe enroulée dès la 4e sortie par Steve Mandanda, puis un enchaînement rapide conclu par un tir à côté à la 29e.

Parfaitement lancé par Jonathan Bamba, il ouvre logiquement le score d’un subtil ballon piqué (51e). Son 13e but de la saison en Ligue 1. Mais il disparaîtra ensuite peu à peu, à l’image de ses partenaires.

Maignan n’a rien à se reprocher

Si Lille a concédé une défaite lourde de conséquences (1-2), ce n’est clairement pas de sa faute. Dans cette partie longtemps dominée par Lille, Mike Maignan n’a pas eu beaucoup de travail. Mais le gardien de 24 ans est resté parfaitement concentré. A la 60e, l’international français détourne brillamment le pénalty de Valentin Rongier, alors que son équipe menait 1-0. Il ne peut rien sur les deux buts de l’OM. Dans les derniers instants, il monte sur un coup-franc et place une tête au-dessus. Une soirée frustrante pour lui.

Onana l’invité surprise

Son nom n’est pas encore floqué sur son maillot. Il faut dire qu’on ne l’avait encore jamais vu avec le Losc. Il y a quelques semaines, Jean Onana évoluait avec la réserve de Leixoes, en deuxième division portugaise. Transféré le dernier jour du mercato d’hiver pour 2 millions d’euros, le milieu de terrain camerounais a été lancé dans le grand bain pour cette bouillante affiche. Et il ne n’en est pas trop mal sorti. En mettant du rythme et de l’impact, le joueur de 20 ans a beaucoup travaillé dans l’entrejeu. Un peu limité techniquement, mais pas avare d’efforts. A court de rythme, il a été remplacé à dix minutes de la fin par Timothy Weah.

Maignan 6

Celik 5

Fonte 5

Djalo 3

Reinildo 4

Onana 4,5, remplacé par Weah (80e)

Sanches 5

Ikoné 4,5

Bamba 5,5

Rémy 4, remplacé par Araujo (75e)

Osimhen 6

OM

Germain a fait la différence

Il n’a plus cadré une frappe en Ligue 1 depuis fin septembre. Et ce n’est toujours pas le cas après ce déplacement au stade Pierre-Mauroy. Mais Valère Germain a été le grand artisan du retour tonitruant de l’OM en seconde période. Auteur d’une tête déviée sur corner pour l’égalisation (67e), l’attaquant de 29 ans a ensuite délivré un amour de centre à ras de terre pour Dario Benedetto (69e). Deux gestes décisifs en deux minutes qui ont permis aux Marseillais d’arracher une victoire capitale dans la course à la Ligue des champions.

Benedetto a retrouvé la lumière

Il n’avait pas encore marqué en 2020. Sa dernière réalisation remontait au 21 décembre dernier face à Nîmes. Mais Dario Benedetto n’est pas le genre de finisseur à dormir trop longtemps. L’avant-centre argentin l’a rappelé ce dimanche en offrant une victoire importantissime à l’OM. Sur un caviar de Valère Germain, l’ancien de Boca Juniors a surgi dans la surface pour tromper Mike Maignan de près (69e). Avant ce but, son 8e de la saison en championnat, l’attaquant de 29 ans avait été très discret. Mais il lui a suffi d’une seule occasion pour changer le scénario de ce match.

Amavi toujours aussi tranchant

A l’image de ses dernières prestations, Jordan Amavi a livré un match de haut niveau dans l’antre des Dogues. Sur le plan offensif notamment. Le latéral gauche a multiplié les rushs tranchants dans le camp adverse. Sans jamais se décourager, même quand son équipe était menée au score. Quelques errements défensifs qui ont permis aux Lillois d’amener le danger, notamment en début de seconde période, mais un match très solide dans l’ensemble. 

Mandanda 7

Sakai 6, remplacé par Aké (64e)

Gonzalez 6,5

Caleta-Car 6

Amavi 7

Kamara 7

Rongier 4, remplacé par Strootman (89e)

Sanson 6,5

Sarr 5,5

Germain 7,5

Benedetto 7, remplacé par Radonjic (83e)

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur