RMC Sport

Gignac, un retour chahuté

-

- - -

De retour sur les terrains face à Nîmes, le buteur international, toujours Toulousain, a subi les quolibets du public des Costières.

« Remonte dans le bus ! » L’allusion au désormais célèbre épisode de Knysna n’aura pas échappé à André-Pierre Gignac, pris en grippe par les supporters locaux après un accrochage avec un adversaire. Un accueil pour le moins frisquet, qui n’a pas empêché le joueur de se montrer très en jambes. « Il m’a surpris. Il avait du rythme, des automatismes, et il a su se créer pas mal d’occasions favorables », a apprécié le coach Alain Casanova dans La Dépêche du Midi.

Chahuté sur le terrain, le cas Gignac continue d’agiter la rumeur en coulisse. Annoncé partant en fin de saison dernière après des adieux émouvants au Stadium, « APG » s’apprête aujourd’hui à vivre une nouvelle saison sous les couleurs poupres. Casanova affirme avoir bon espoir de le garder, et aucune offre n’a été formulée au président Sadran. Pour le recruter, il faudra mettre 15 millions d’euros sur la table, une somme rondelette y compris pour les clubs français les plus huppés. Pour tous, il est impératif de dégraisser avant d’acheter.

Victime de blessures à répétition la saison dernière, Gignac, qui n’a inscrit que sept buts la saison dernière, devrait donc prolonger l’expérience toulousaine d’une année. Une option sage pour se relancer et tenter de jouer les premiers rôles en championnat, entouré d’une jeune garde pleine de promesses. Même si on pressent que l’international pourrait tout aussi bien briller dans une grosse écurie de L1.

SR