RMC Sport

Gillot : « Se mettre le cul par terre »

L'entraîneur sochalien est content de la réaction de ses joueurs contre Monaco.

L'entraîneur sochalien est content de la réaction de ses joueurs contre Monaco. - -

Déçu après le mauvais début de championnat de son équipe, Francis Gillot était satisfait par l’état d’esprit de son groupe face à Monaco (1-0) samedi soir.

Francis, que va vous apporter Benjamin Gavanon qui vient d'être prêté par Nancy ?
Il nous manquait un joueur d’expérience au poste de milieu de terrain défensif. J’espère que Benjamin va nous faire du bien à ce poste.

L’Américain Charlie Davies va vite devant. Mevlüt Erding a bien été remplacé...
Oui, c’est dommage qu’il soit souvent en sélection. Il ose dribbler, il a un bon état d’esprit. Quand il aura trouvé des automatismes avec Sverkos, il va nous faire beaucoup de bien. C’est une bonne pioche pour l’avenir.

Vous êtes parfois dur avec vos joueurs...
On donne des étiquettes à tort. Je suis normal. Quand je perds, je ne suis pas content, comme tous les entraîneurs.

Vous deviez être ravi après la victoire face à Monaco (1-0) samedi...
Bien sûr. On a joué comme on sait le faire. Si on ne joue pas au ballon, on n’a pas les joueurs athlétiques pour faire n’importe quoi. Nous, on essaie de partir de derrière. Lors de la 2e mi-temps à Montpellier (2-0, 3e journée), on a balancé devant et on n’a pas touché un ballon. On a fait un non-match. L’objectif est de ne pas déjouer par rapport à ce que l’on fait à l’entraînement. Au milieu de terrain, je joue avec Stéphane Dalmat et Marvin Martin. Nous avons quatre joueurs offensifs avec Davies, Sverkos, Maurice-Belay et Boudebouz. Si on ne joue pas, on sera en difficulté. Je n’ai pas envie de m’embêter sur le banc. Les joueurs s’y retrouvent aussi. Je pense qu’ils étaient contents après leur performance face à Monaco.

Comme Laurent Blanc, vous aimez proposer du jeu...
Oui. Nous avons beaucoup de jeunes. Nous possédons sans doute l’effectif le plus jeune de la Ligue 1. Parfois, on n’ose pas et on est trop irrégulier. C’est logique. On corrige certaines choses et parfois, on arrive à ce qu’on veut.

Vous laissez parfois des messages très durs après les matches...
Se mettre le cul par terre, ce n’est pas méchant. Les joueurs avaient les glandes après le match de Montpellier. J’ai des entretiens individuels avec les joueurs. Ils étaient très déçus après leur deuxième période. Il n’y a pas les joueurs d’un côté et le staff de l’autre. On était tous déçu.

L’objectif, c’est entre la 10e et la 5e place ?
Cinquième, peut-être pas… Il n’y a que quatre journées de passées (Sochaux est 11e, ndlr). On va essayer de ne pas de se faire peur comme les dernières années. Si on est dans les dix premiers, tant mieux.

La rédaction-Luis Attaque