RMC Sport

Girard : «Je demande un minimum de respect»

René Girard

René Girard - -

René Girard, qui sera remplacé par Jean Fernandez la saison prochaine, n’était pas en négociation avec un autre club en début de semaine, comme cela a été annoncé par certains, mais aux funérailles d’un membre de sa famille. Un nouvel épisode pénible pour l’entraîneur de Montpellier.

René Girard, avez-vous été touché par la fausse explication de votre absence à l’entraînement en début de semaine ?

On est dans le malheur et on lit des conneries dans les journaux. Je demande un minimum de respect pour les gens qui sont dans la difficulté. Avant de mettre n’importe quoi, il faut prendre l’information, pour écrire quelque chose de juste. Ça peut faire très mal. Après, ça fait partie du football. A une période, on dépensait de l’argent à la maison pour acheter Paris Match et VSD. Aujourd’hui, j’économise ça.

Que pensez-vous de l’annonce de l’arrivée de Jean Fernandez ?

Il y a un boss. Il a décidé de faire comme ça, c’est son problème. Ce n’est pas le mien. Moi, je m’occupe de mon groupe. J’essaie de le maintenir au maximum. Vous poserez la question aux joueurs. Le club travaille dans son intérêt. Est-ce que ce sont les meilleures conditions ? Si tu as un article à faire et que tu sais que demain on te remplace, tu feras un bon papier ? Je n’en suis pas sûr. Mais Jeannot, c’est un ami, c’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup. On a fait une petite étape à Bordeaux ensemble de 1980 à 82. C’est quelqu’un que j’apprécie, qui est un grand professionnel. Je suis content pour lui.

Ce contexte particulier influe-t-il sur l’état d’esprit des joueurs ?

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Je dirais que tant qu’il y a des matches, il y a de l’espoir. Tout est jouable mais il y a d’autres ingrédients qu’il faut mettre en place. Ils n’y sont pas pour l’instant et n’y seront pas jusqu’à la fin. Je laisse votre imagination fertile travailler. Quand on veut aller chercher quelque chose, il faut un petit plus et actuellement on ne l’a pas, pour de multiples raisons.

Etes-vous impressionné par le niveau des équipes allemandes en Ligue des champions ?

Impressionné, oui. En plus, ils l’ont fait contre un football qui dominait l’Europe, voire le monde depuis quelques années. C’est bien. Maintenant, on va jouer comme les Allemands. Il y a des cycles, ça a toujours existé. C’est bien que ça tourne un petit peu, on voit qu’il y a une équipe comme le Barça qui est en train de tourner aussi. Ça peut arriver partout. Je pense que ce n’est pas fini pour le Real. Au match retour, ils sont capables de faire quelque chose et d’aller chercher la qualification. Mais c’est bien, ça prouve que le championnat allemand est de très haut niveau.

A lire aussi :

>> Girard "impressionné" par Dortmund et le Bayern

>> J. Fernandez : "Que les supporters se rassurent"

>> Maoulida : "Fernandez à Montpellier ? Le bon choix"