RMC Sport

Giresse : « Se maintenir sans se faire peur »

Thibault Giresse

Thibault Giresse - -

EXCLU RMC SPORT. Jusqu’au 8 août inclus, date de reprise de la L1, RMC Sport vous invite à effectuer le Tour de France des clubs. Ce lundi, c’est Guingamp qui ouvre le bal avec pour témoin, Thibault Giresse.

Thibault, vous partez demain avec Guingamp en Chine pour y disputer le Trophée des champions face au PSG, le 2 août. C'est déjà le premier objectif de votre saison ?

Tout à fait. On va débuter la saison par ce trophée, c’est le premier match de compétition pour nous. C’est un beau défi à relever, face à une belle équipe en plus. C’est un match particulier parce qu’en plus, c’est à Pékin. On va tout faire pour essayer de ramener le trophée à Guingamp.

Comment se passe votre préparation estivale avec une équipe remaniée ?

Il y a eu pas mal de mouvements à l’intersaison. Il y a eu beaucoup de joueurs qui sont arrivés, d’autres qui sont partis. On a eu quelques difficultés sur les premiers matches amicaux, on a manqué d’automatismes, à trouver nos réglages. On a enchaîné deux défaites consécutives face à des clubs de Ligue 2. Et là, on s’est repris face à Reims pour engranger un peu de confiance avant ce déplacement à Pékin. 

Guingamp va-t-il recréer l'exploit dans une Coupe nationale ou compte-vous plutôt vous concentrer sur le championnat ?

On va déjà s’attarder à se maintenir encore une fois cette saison. On sait que ça va être long et difficile. En plus, on aura six matches de Ligue Europa qui vont venir surcharger le calendrier. Visons d’abord le maintien et après, on verra pourquoi pas pour essayer de réaliser quelque chose dans les deux Coupes. L’objectif principal reste le championnat.

L'idée, c'est de s'inspirer d'un club comme Bastia qui est remonté de National en Ligue 1 et qui a maintenant « sa place » dans ce championnat ?

Oui, tout à fait. Voire même de Reims. Ils sont aussi un peu sur la même trajectoire que nous. C’est des clubs qui après être remontés ont su se stabiliser en Ligue 1. Cela va être aussi notre objectif, essayer de se maintenir sans se faire peur pour pouvoir être bien calé dans ce championnat. Mais on a l’effectif pour, on va relever le défi. J’espère que ça se passera bien. 

« Jouer le plus possible tant que le physique suit »

Vous parliez de l'effectif, votre buteur Mustapha Yatabaré devait s'engager à El-Arabi. Cela ne s'est pas fait, est-ce que vous allez le garder ?

Si ça ne tenait qu’à moi, je le garderais ! J’espère qu’il sera avec nous cette saison. Il faut voir avec les dirigeants, ce n’est pas moi qui s’occupe de ça. Mais c’est vrai qu’il devait partir au Qatar, ça ne s’est pas fait donc il va partir avec nous en Chine ce mercredi. On va suivre ça.

Il y a notamment 3 recrues danoises (Jonas Lössl, Lars Jacobsen et Ronnie Schwartz). Comment ça se passe dans ces cas-là l'intégration, vous les anciens vous avez un rôle à jouer pour encadrer ces recrues ?

Déjà la barrière de la langue, ce n’est pas évident. Depuis une dizaine de jours ils ont commencé à prendre des cours de français. Ils commencent à parler petit à petit. Sinon on arrive à communiquer avec eux en anglais. Mais je pense que leur intégration s’est faite rapidement. Ils ont mis énormément d’envie à apprendre la langue. Dans quelques mois, ils parleront correctement français parce que déjà au bout de deux semaines, on voit leurs progrès. C’est toujours sympa de côtoyer des joueurs qui viennent d’autres pays. 

Le français, c'est bien, mais ces joueurs sont-ils bons ?

Le fait qu’ils ne parlent pas, c’est aussi dur de les intégrer sur le terrain pour les positionnements et les automatismes. Mais pour l’instant, ça se passe bien. Petit à petit, ils commencent à se fondre dans le système. D’après ce que j’en ai vu, ils vont nous apporter énormément cette saison. Après, le gardien (Jonas Lössl) qui est arrivé est encore blessé, donc on n’a pas pu le voir à l’œuvre.

Vous avez 33 ans. Quel est votre objectif personnel, quelle sera votre position au milieu de terrain ?

Mon positionnement, il faudra voir avec le coach. Mon objectif, c’est de jouer le plus possible et d’être efficace quand on fait appel à moi. Aussi de jouer le plus possible tant que je peux, tant que le physique suit. Il n’y a pas de raison que je ne puisse pas enchaîner les matches.

A lire aussi : 
>> Tour de France des clubs : Bordeaux veut changer de cru >> Vélodrome : Le coup de gueule de Pape Diouf 

La rédaction