RMC Sport

Giuly : « Kombouaré a eu raison »

-

- - -

Ludovic Giuly a évoqué jeudi les difficultés du PSG. L’attaquant parisien estime notamment que son entraîneur a eu raison de pousser un gros coup de gueule la semaine passée.

Ludovic Giuly, quel est votre diagnostic de la situation actuelle du PSG ?
Le problème, c’est qu’on n’a pas la sensation de pourvoir réagir quand on prend un but. C’est ce qui nous fait du tort aujourd’hui. On est conscient qu’on perd trop vite nos moyens. On a des lacunes là-dessus et il faut rectifier le tir.

Est-ce la sinistrose dans le vestiaire ?
Non, ce n’est pas parce qu’on est quinzièmes que c’est la fin du monde. On est professionnels et on fait tout pour que le PSG soit en haut de l’affiche. Il y a des périodes durant lesquelles ça ne va pas. Il faut arriver à garder la joie de vivre, l’envie de bien faire et ne pas baisser les bras. Je ne vais pas m’enterrer chez moi et ne plus voir personne. Il faut prendre ses responsabilités, c’est ce que je fais. Après, il faut continuer de vivre pour rebondir le plus rapidement possible.

Qu’avez-vous pensé des propos de votre entraîneur Antoine Kombouaré, qui a déclaré que certains joueurs tiraient au flanc ?
Il a le droit de le dire puisqu’on est quinzième et on n’est pas bon. Il a eu raison car il a senti à un moment donné qu’il avait besoin de parler. Il nous l’avait déjà dit dans les vestiaires. Il n’y a pas mort d’homme. Ensuite, il faut trouver des solutions.

Comment jugez-vous votre situation personnelle ?
J’ai vécu un mois de décembre très compliqué. La grippe A m’a coupé les jambes. J’ai eu des difficultés à être bon. Les collègues m’ont aidé et ont joué pour moi dans les moments où je n’étais pas bien. Aujourd’hui, c’est pareil. On essaie de bien faire et on s’accroche quand ce n’est pas le cas. Il y a toujours une période dans l’année où se sent moins bien. Il faut savoir la gérer.

L’altercation avec les supporters au retour de Vesoul, mercredi, vous met-elle une pression supplémentaire ?
Non, ça aide. (Le lendemain au Camp des Loges) On les a écoutés, ce qui est normal. Ils sont mécontents, comme pas mal de personne ici. Ils ont le droit de venir nous voir pour discuter. C’est ce qu’ils ont fait et ça s’est bien passé. A nous désormais de réagir pour regagner leur confiance que le Parc redevienne ce qu’il était il y a quelques mois. On sait que c’est important d’avoir un douzième homme derrière nous. Ils vont peut-être ne pas chanter (lors des prochains matchs). A nous d’être motivés et de gagner, même sans eux.

F.L.