RMC Sport

Gourcuff temporise, Triaud aussi

Christian Gourcuff

Christian Gourcuff - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

L’entraîneur de Lorient n’a pas souhaité s’étendre en conférence de presse sur ses déclarations de la veille. A Bordeaux, où la rumeur l’envoie, Jean-Louis Triaud en faisait de même, confiant son désir de poursuivre avec Francis Gillot.

Autre lieu. Autre ambiance. Vingt-quatre heures après avoir reçu la presse chez lui dans les environs de Lorient pour lui signifier qu’il ne donnerait pas suite (pour l’instant) à la prolongation de contrat qui lui a été proposée par son président Loïc Féry, Christian Gourcuff était attendu au tournant, pour sa conférence de presse d’avant Lorient-PSG. Le technicien breton allait devoir s’expliquer après ses propos de la veille, dans lesquels il confiait « avoir décidé de ne rien décider ».

« Il n’y a pas d’histoire, a-t-il assuré aux médias présents. Il reste des gens qui sont en fin de contrat, c’est tout, il n’y a pas à inventer des histoires. Il y a une fin de contrat, il y a des fins de contrat et il y a aussi des joueurs qui sont en fin de contrat. Si, à chaque fois que quelqu’un est en fin de contrat, cela pose problème… » Circulez, il n’y a (plus) rien à voir. Seul le match contre le PSG, vendredi soir au Moustoir, ne l’intéresse désormais. « On a un match à jouer. Moi, je ne veux pas mourir avant d’être mort, insiste-t-il. Le foot c’est la joie de vivre. Il faut de l’enthousiasme et j’espère qu’on enthousiasmera sur le terrain.

Triaud : « Rien garantir à Gillot »

Plusieurs kilomètres plus loin, l’ambiance n’était pas forcément non plus à l’enthousiasme. Invité à commenter un éventuel départ en fin de saison de son entraîneur, Francis Gillot, Jean-Louis Triaud n’a pas caché un certain agacement. « Francis ? Il est là. Je partage tout à fait ses convictions et l’analyse de l’équipe. Je n’ai aucun état d’âme ni de souci avec Francis. Après, on verra ce qui se passera avec lui la saison prochaine. Pour l’instant, ce n’est pas mon sujet. » Et quid des garanties sportives que souhaiterait Triaud, que la rumeur dit lassé par le manque de moyens et de compétitivité de son équipe ?

« On n’est pas dans ce rôle-là, a répliqué Triaud. Je reprends souvent l’exemple de l’entreprise. Quand vous embauchez un directeur général ou un directeur commercial, vous n’allez pas lui garantir un chiffre d’affaires ou une performance en fin d’exercice. C’est pareil. On est dans le football, c’est une entreprise. On peut juste lui garantir qu’on le soutiendra à fond dans l’exercice de sa fonction mais on ne va rien garantir de plus. » Même pas que Christian Gourcuff, dont le nom revient avec insistance en Gironde, ne lui succéderait pas ? « Je ne vais pas rentrer dans ce jeu des spéculations donc on passe à la question suivante, a écarté avec le sourire le président bordelais. Avant de durcir le ton. « Pas de commentaire. Ce n’est pas le moment. Je n’ai pas ça en tête. Je n’y pense pas donc je n’ai pas envie que vous me posiez une question à laquelle je ne pense pas. » Mais que tout le monde se pose de plus en plus.

A lire aussi :

>> Les 10 faits majeurs de Zlatan avec le PSG

>> 29e journée : les bons et mauvais points de Luis

>> Droits TV : combien vaut la Ligue 1 ?

La rédaction