RMC Sport

Guilavogui : « Je reste à Saint-Etienne »

Josuha Guilavogui

Josuha Guilavogui - -

EXCLU RMC SPORT. Invité de Luis Attaque sur RMC, Josuha Guilavogui, le milieu de terrain de Saint-Etienne, a annoncé qu'il ne bougerait pas cet été. Le joueur de 22 ans a aussi évoqué sa convocation avec les Bleus pour la tournée de juin en Amérique du Sud.

Josuha, cette saison a été une vraie réussite pour vous…

L’année 2013 restera gravée à vie. On a ramené un titre à Saint-Etienne (la Coupe de la Ligue, ndlr). C’est mon premier trophée et puis il y a eu cette sélection en équipe de France. C’est une très bonne année pour moi. 

Comment analysez-vous votre progression ?

Depuis la blessure de Jérémy (Clément, début mars, ndlr), j’évolue à un autre poste. Pour en avoir parlé avec le coach (Christophe Galtier) et certains de mes amis, je savais que c’était un poste où je pouvais être performant. Le coach y est pour beaucoup, il m’a parlé car j’avais des problèmes dans le placement. J’étais très bas devant la défense et je n’aidais pas assez les milieux de terrain. J’ai travaillé avec la vidéo, écouté les conseils de Jérémy et maintenant, j’arrive plus à me projeter vers l’avant.

Saint-Etienne peut-il encore accrocher une place en Ligue des champions ?

L’objectif est simple : remporter les 3 points à Lille (samedi, lors de la dernière journée de L1). Après, on fera le constat. Je pense que si on gagne, on aura la 4e ou la 3e place. On n’aura pas de regrets parce qu’on a fait une bonne saison. Avec la victoire, on rentre dans nos objectifs. Si Lyon se fait accrocher (face à Rennes), cela nous permettra de passer 3e et là, ça deviendra une saison hors-normes. Il faut y croire car dans le football, tout va très vite. J’en suis l’exemple parfait.

Didier Deschamps a choisi de vous convoquer pour la tournée de l’équipe de France en Amérique du Sud au mois de juin. C’est un signe fort…

C’est clair ! Déjà en Espoirs, j’avais la chance de disputer des compétitions internationales. J’ai mis du temps à me remettre de l’élimination face à la Norvège (en octobre dernier lors des qualifications pour l’Euro 2013). Finir sous le maillot bleu de cette façon-là, ça m’a énormément touché. J’ai mis quelques semaines à m’en remettre. J’ai discuté avec mes coéquipiers et on s’est dit qu’on avait gâché une réelle opportunité. J’ai pensé que c’était peut-être la dernière fois que je portais le maillot bleu. J’ai la chance de pouvoir y regoûter. C’est magnifique.

Comment ont réagi vos coéquipiers à Saint-Etienne lorsqu’ils ont appris votre convocation chez les Bleus ?

Je me suis fait chambrer dans le vestiaire, ils m’ont dit que je devais payer un coup à boire. Face à l’OM (2-0 samedi), au moment d’entrer sur le terrain, les supporters m’ont chanté la Marseillaise. C’était une belle dédicace.

Comment avez-vous appris que vous faisiez partie de la liste de Deschamps ?

Le coach (Galtier) m’a dit de regarder la liste, sur le coup, je n’ai pas fait attention. J’ai demandé à mon père et à mes amis pour qu’ils regardent à ma place. Lorsque le téléphone s’est mis à sonner, j’ai compris que j’avais une bonne nouvelle.

Allez-vous rester à Saint-Etienne la saison prochaine ?

Oui, je reste à Saint Etienne l’année prochaine. J’ai un contrat jusqu’en 2016. C’est avec ce club que j’ai intégré le groupe France. En plus, l’année prochaine, il y a la Coupe du monde au Brésil. Tous les joueurs amateurs ou professionnels rêvent de partir au Brésil. Maintenant, il faut faire preuve d’humilité, de modestie et surtout travailler.

A lire aussi :

>> Larqué : « On a le droit d’être inquiet pour Saint-Etienne »

>> Saint-Etienne met la pression, Lille n’en profite pas

>> Toute l'actualité de l'AS Saint-Etienne