RMC Sport

Guingamp-Marseille: Gustavo sur sa lancée, Thauvin dans le dur... les tops et les flops

La joie des Marseillais sur l'ouverture du score du milieu brésilien Luiz Gustavo.

La joie des Marseillais sur l'ouverture du score du milieu brésilien Luiz Gustavo. - AFP

L’OM a enchaîné un deuxième succès consécutif ce samedi après-midi sur la pelouse de Guingamp (1-3) et revient à cinq points de Lyon, 3e. Si Luiz Gustavo et Lucas Ocampos se sont mis en évidence, Florian Thauvin a encore déçu.

LES TOPS

Luiz Gustavo est bien de retour

Luiz Gustavo a fait partie des cadres "sacrifiés" par Rudi Garcia cet hiver, notamment en février et mars. L’international brésilien, lassé de dépanner en défense centrale, a (trop?) longtemps rongé son frein sur le banc. Buteur contre Nîmes d’une frappe limpide, Gustavo a ouvert le score ce samedi sur la pelouse de Guingamp en s’y reprenant à deux fois pour battre Marc-Aurèle Caillard (4e). Il est également à créditer d’un très beau coup franc détourné par le portier guingampais à la 80e.

Ocampos, soldat toujours aussi vaillant

Rudi Garcia ne se lasse jamais de répéter à quel point Lucas Ocampos est essentiel dans son équipe. Infatigable sur son flanc gauche, l’Argentin ne compte par les efforts offensifs et défensifs. S’il parvient parfois à bien conserver ses ballons le long de la touche, il est surtout souvent là au bon endroit et au bon moment. Florian Thauvin l’a trouvé au deuxième poteau à la 40e et sa tête a terminé au fond des filets. Absent contre Bordeaux et Nîmes, l’Argentin a retrouvé sa place de titulaire côté gauche. Rudi Garcia va pouvoir continuer à en dire du bien.

Le coaching payant de Jocelyn Gourvennec

Mené 2-0 à la pause, l’entraîneur de l’EAG Jocelyn Gourvennec a pris des risques dès la reprise pour tenter de recoller au score. Avec succès. En sortant un milieu défensif (Lebogang Phiri) pour un attaquant (Yeni Ngbakoto), le technicien breton a installé son équipe dans un système à même de faire mal à la défense marseillaise. Les 15 premières minutes du deuxième acte ont récompensé l’audace de Gourvennec. A la 56e, côté droit, c’est Yeni Ngbakoto qui a relancé le club des Côtes d’Armor (1-2).

LES FLOPS

Thauvin est dans le dur

Au moment d’apporter du sang neuf à une formation qui couinait sérieusement depuis le retour des vestiaires, Rudi Garcia n’a pas eu à réfléchir très longtemps. Il a sorti son attaquant international, Florian Thauvin. Ce dernier a presque tout raté -hormis son très beau centre sur le but d’Ocampos à la 40e- ballon au pied. Mauvais choix, mauvaises courses, signes d’agacements, sa prestation a été encore une fois bien insuffisante au regard de son apport en première partie de saison.

La fébrilité marseillaise

Trois points de plus au classement, une sixième victoire à l’extérieur cette saison. Ce déplacement à Guingamp s’est bien terminé, mais une fois de plus, l’OM a fait trembler ses supporters. Les Phocéens menaient 2-0 à domicile face à Angers avant de concéder le nul (2-2). Face à Nîmes, la semaine dernière, ils se sont imposés 2-1 mais Bouna Sarr avait failli concéder un penalty à la dernière seconde. Ce samedi, à Guingamp, après une bonne première période (0-2), l’OM s’est recroquevillé dans son camp et a subi les assauts adverses. Thuram a touché la barre et un bout de la ligne de but (63e), Mendy a manqué le cadre de la tête (77e) et Mandanda a dû s’employer à plusieurs reprises pour repousser le danger et éviter l'égalisation adverse.

Eboa Eboa s'est fait bouger

Sur l'une des dernières actions de la rencontre, le défenseur central Félix Eboa Eboa, à la lutte dans la surface avec Valère Germain, a perdu son duel, presque sans lutter, avant de voir, impuissant, la demi-volée de l'attaquant marseillais terminer sa course sous la barre de Caillard (1-3, 91e). Le Camerounais de 22 ans formé au PSG a aussi été pris à plusieurs reprises dans des duels à la tête.

ThP