RMC Sport

Guingamp-PSG: l'arbitre a-t-il eu raison d'annuler le but du break de Benezet?

-

- - -

Alors que l'En Avant Guingamp menait 1-0 au Roudourou face à Paris, l'arbitre Clément Turpin a annulé, après une longue analyse à la vidéo, le second but inscrit par Nicolas Benezet. L'homme au sifflet a vu une faute sur le jeune Colin Dagba.

Guingamp malmène le PSG, son adversaire dans cette 2e journée de Ligue 1 samedi. Dominateurs dans le premier acte, les Bretons ont fait céder les champions de France une première fois grâce à Nolan Roux (20e). Ils ont même cru faire le break quelques minutes plus tard, quand Nicolas Benezet a fait trembler les filets en reprenant victorieusement de la tête.

>> Suivez le live de Guingamp-PSG

Un léger contact entre Benezet et Dagba

Sur cette action, Marcus Thuram parvient à prendre le dessus sur Gianluigi Buffon, sorti devant lui, et à centrer au premier poteau. Nicolas Benezet reprend de la tête et marque dans le but vide (25e), mais le gardien italien lève tout de suite le bras, et Clément Turpin, l'arbitre du match, fait appel à ses assistants vidéo via l'oreillette pour revoir l'action.

L'interruption s'éternise car l'action n'est pas claire: avant de marquer, Nicolas Benezet semble avoir fait un crochet involontaire à Colin Dagba, qui revenait à toute allure pour défendre devant lui et s'est finalement écroulé au sol. M. Turpin décide d'aller voir lui-même sur un écran, et après quatre minutes de réflexion au total, il annule ce but: Benezet, involontairement, a bien touché et déséquilibré Dagba. Chacun aura son interprétation sur cette action symptomatique des limites de l'assistance-vidéo.

N.B