RMC Sport

Hoarau : « Le PSG ? Une équipe de dingue »

Guillaume Hoarau

Guillaume Hoarau - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Invité du Tony Parker Show sur RMC, Guillaume Hoarau a fait le point sur sa situation à Bordeaux après son retour de Chine. L’attaquant réunionnais a également évoqué le PSG, son ancien club. Avec une admiration non dissimulée.

Guillaume Hoarau, avez-vous l'impression de revivre depuis votre retour à Bordeaux après un an passé en Chine ?

Je ne suis pas non plus parti au suicide quand même ! (rires). C’est vrai que c’est un autre monde donc revenir à des bases auxquelles on est habitué, c’est évidemment plus simple. Mais l’aventure a été cool, franchement.

Vous avez assumé le fait d'être parti pour l'argent. N'avez-vous pas eu peur d'être aussi sincère ?

Le problème, c’est que les gens ne sont pas dupes. Moi, je ne voulais pas mentir. Tout le monde le savait. Partir en Chine pour un footballeur, ce n’est pas pour relancer une carrière. Je n’ai pas voulu qu’on revienne à chaque fois sur le sujet. Donc j’ai tranché dans le vif et j’ai donné la raison pour laquelle je suis parti.

Quand vous dites que vous avez appris de vos erreurs, à quoi pensez-vous ?

Tout n’est pas centré que sur ma carrière sportive. J’ai aussi ma vie d’homme. C’est dans le foot que j’ai appris la vie. On est dans une espèce de bulle dans laquelle il faut réussir à se faire des amis et à s’entourer des bonnes personnes. Quand je suis parti en Chine, une fois là-bas, mon téléphone ne sonnait plus. Le tri s’est fait automatiquement et j’ai relativisé par rapport à plein de choses. Ça a été pour moi une thérapie. Sur le plan du foot, ça n’a pas été le meilleur choix que j’ai fait. Mais je l’assume entièrement, il n’y a pas de problème par rapport à ça.

« Le PSG est bénéfique pour le championnat »

Souhaitez-vous continuer à Bordeaux à l'issue de la saison ?

Mon souhait, c’est de faire le maximum pour l’équipe, pour moi. On n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour enchainer une bonne série. C’est dommage parce qu’on se met des bâtons dans les roues nous-mêmes. Maintenant, quand ils m’ont pris, ils avaient en tête le Guillaume Hoarau qui était à Paris. Il faut vite que je retrouve tout cet engouement, tout ce qui a fait de moi celui que j’étais avant. Je suis hyper motivé et j’espère que ça va bien marcher.

Avez-vous regardé PSG-OM (2-0 dimanche lors de la 27e journée de Ligue 1) ?

Oui, j’ai regardé. Si je suis nostalgique de ma période à Paris ? Non, pas du tout. J’y ai passé d’excellentes années donc j’en garde un maximum de bons souvenirs. A travers ce classico, j’ai pu revivre un peu ce que j’ai joués. C’était plaisant de voir ce match.

Le PSG n'est plus le même club depuis que vous êtes parti...

Ah non quand je vois l’équipe, je me dis : « What the fuck ! » C’est vraiment une équipe de dingue. C’est comme quand tu joues à la Playstation et que tu mets tous les meilleurs joueurs dans ton équipe. Ils marchent sur tout le monde. C’est un bonheur pour la France et la Ligue 1 parce qu’ils remplissent les stades. Leurs adversaires donnent à chaque fois le meilleur d’eux-mêmes. Donc ça ne peut qu’être bénéfique pour le championnat. A l’avenir, j’espère que d’autres clubs suivront l’exemple parce qu’on a besoin de cet engouement autour du foot.

A lire aussi :

>> PSG : Il traverse la France pour soigner le dos de Zlatan

>> Matuidi : « Pas de raison que le titre nous échappe »

>> Riolo : « Le PSG écrase tout… »

La rédaction