RMC Sport

Homophobie dans le football: Maracineanu salue "l'engouement" des arbitres

Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a salué sur France Bleu "l'engouement" des arbitres pour interrompre les matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 en cas de chants considérés comme étant à caractère homophobe.

Les arbitres félicités par la ministre des Sports. Roxana Maracineanu est revenue ce vendredi sur la grande polémique du début de saison dans le football français, à savoir les interruptions de matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 pour des chants et des banderoles avec des termes ou des expressions jugés homophobes.

Selon elle, la controverse a mis en lumière la qualité des hommes en noir: "Ma prise de position sur les chants à caractère homophobe dans les stades, c'est vrai, a soulevé l'engouement des arbitres. (...) Ils ont envie d'être plus reconnus. On le voit aujourd'hui. (...) ils ont envie de continuer et les sportifs ont envie de continuer à faire vivre cette cause", a-t-elle déclaré sur l'antenne de France Bleu

Les arbitres appelés à rester vigilants

La ministre a, au passage, de nouveau taclé Noël Le Graët, qui s'était exprimé en septembre pour demander aux arbitres de ne plus interrompre systématiquement les matchs: "Leur engouement a clairement été un peu arrêté par la prise de position du président de la fédération française de football."

Au début de la saison, de nombreux matchs avaient été interrompus. La fréquence de ces arrêts de jeu est désormais bien moins importante, mais Roxana Maracineanu demande aux arbitres de ne pas baisser la garde. "Il y en a encore dans certains stades et je pense que les arbitres continueront à le faire dès qu'ils jugent que les chants dépassent une certaine limite", a ajouté la ministre, estimant que les supporters doivent comprendre "que ces chants accréditent et légitiment des gestes ailleurs dans la société".

JA