RMC Sport

Incidents Lens-Lille: un supporter du LOSC poursuivi pour exhibition sexuelle

Un supporter du LOSC, qui a été photographié en train de se masturber devant les tribunes adverses lors du récent et agité derby à Lens, va être poursuivi pour exhibition sexuelle, d'après La Voix du Nord.

Les nombreux incidents qui ont émaillé le match de Ligue 1 entre Lens et Lille, samedi, ont leurs premières conséquences judiciaires. D’après La Voix du Nord, une procédure est actuellement en cours contre un supporter du LOSC, qui a été pris en photo en train de se masturber devant des fans lensois. Il sera poursuivi pour exhibition sexuelle.

Un cliché sorti sur les réseaux sociaux

Le cliché était sorti et avait été relayé sur les réseaux sociaux. On y distingue clairement un jeune homme se masturbant face à la tribune Trannin, majoritairement remplie de familles lensoises. Selon le Code de procédure pénale, cette exhibition sexuelle "imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public" pourrait lui valoir jusqu’à un an d'emprisonnement et 15 000 € d'amende.

Pour l’heure, il devrait d’abord être convoqué au commissariat central de Lens, qui s’occupe de toutes les poursuites judiciaires liées au match. Dans un communiqué, le club sang et or avait expliqué vouloir porter plainte contre tous les "auteurs de gestes et comportements inqualifiables". Il aussi assuré qu’il "présentera les sanctions adéquates retenues pour chaque type de comportement répréhensible et notamment pour ceux qui ont outrepassé leur rôle en tentant de se substituer aux autorités pour rétablir l’ordre suite aux scènes de chaos observées dans le parcage visiteur".

Deux matchs à huis clos pour Lens

De son côté, le LOSC a assuré qu’il se tenait "à l’entière disposition de la Ligue de Football Professionnel et des autorités pendant la durée de l’instruction" et qu’il examinait "les suites judiciaires appropriées à apporter à ces graves évènements en vue d’assurer notamment la protection et la défense des intérêts du LOSC, de ses supporters et de sa communauté."

À la mi-temps du match, ce samedi, six personnes ont été blessées, après un début de bagarre, un envahissement de terrain et des jets de siège. Réunie lundi, la LFP a infligé deux matchs à huis clos aux Lensois et a privé de parcage visiteur les Lillois à titre conservatoire. Le verdict définitif sera lui prononcé le 6 octobre.

CP