RMC Sport

Lens-Lille: les Sang et Or remportent le derby gâché par des incidents entre supporters

Si Lens a battu son rival Lille (1-0) pour la première fois depuis 2006 samedi pour le compte de la 6eme journée de Ligue 1, le derby a aussi été marqué par des incidents entre supporters des deux camps et un envahissement du terrain momentané durant la mi-temps, retardant la 2eme période de 30 minutes.

Le derby du Nord sur un volcan. C’est peu dire que les retrouvailles entre Lens et Lille samedi au stade Felix-Bollaert ont été électriques. Grâce à un but de sa recrue polonaise Przemyslaw Frankowski en 2eme période (son 1er en L1), le RC Lens s’est offert les champions de France 1-0. Si ce succès permet aux Lensois de grimper provisoirement à la 2eme place du classement, le Losc concède sa 3eme défaite soit déjà autant que la saison passée après seulement six journées de Ligue 1. Mais on ne retiendra pas que la belle perf des joueurs de Franck Haise. Car ce derby a aussi été marqué par des débordements qui ne resteront pas sans conséquence.

La 2e période a repris avec 30 minutes de retard

Un immense tifo provocateur "Lillois merda" réalisé par les supporters lensois en début de rencontre ne laissait rien présager de bon. Des incidents ont éclaté à la pause alors que les deux formations étaient à égalité (0-0). Après des invectives entre des fans des Sang&Or et des Lillois dans leur parcage, des échauffourées ont éclaté et des sièges ont volé. Des supporters lensois de la tribune Marek ont ensuite envahi la pelouse afin d’en découdre avec des Lillois, obligeant les forces de l’ordre à charger à deux reprises.

Les supporters lensois sur la pelouse lors du derby face à Lille
Les supporters lensois sur la pelouse lors du derby face à Lille © ICON Sport

Un CRS et un supporter ont été blessés lors de ces incidents. Si le calme est finalement revenu, la 2eme période a repris avec 30 minutes de retard et sous haute protection. Un mois après les incidents survenus à l’Allianz Riviera lors du match Nice-OM (qui sera rejoué le 27 octobre), le football français voit une nouvelle fois son image ternie par des débordements de supporters dans les stades. Inquiétant.

ABr avec JRe et JB à Lens