RMC Sport

Jean-Michel Aulas sur le boycott stéphanois: "L'hôpital qui se fout de la charité"

Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas - AFP

Les supporters stéphanois réclamaient 2000 places pour le derby à Lyon dimanche soir. Ils n'ont en eu que 771 et les ont donc refusées.

Des 771 sur les 2000 places demandées, les supporters stéphanois n’en veulent pas. Le derby entre Lyon et Saint-Etienne, dimanche, est déjà lancé en coulisses. Les supporters ont refusé de se rendre au Parc OL et de se plier aux nombres de places attribuées, limiter par la DNLH (Division nationale de lutte contre le hooliganisme). Les fans des Verts, appuyés par leur Club, accusent l’OL d’être responsable de cette situation.

En marge de la présentation des comptes (positifs) d'OL groupe, le président lyonnais Jean-Michel Aulas a répondu à ces accusations au micro RMC Sport: « C’est un peu absurde. C’est l'hôpital qui se fout de la charité. Le préfet de police a préféré limiter à 700 supporters stéphanois. On n’est pas responsables. Les supporters stéphanois n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes. Si la préfecture décide de réduire, c’est qu’elle estime qu’il y a des risques et les risques sont liés souvent aux histoires antérieures ».

Saber Desfarges