RMC Sport

Jordan Ayew, les nerfs à vif

-

- - -

Bêtement expulsé face à Evian dimanche, le jeune et impulsif attaquant marseillais brille autant par son efficacité que par ses écarts de conduite. Embêtant, pour le cadet des frères Ayew âgé de 21 ans.

« Parfois, Jordan a des coups de sang. Il faut qu’il apprenne à se maîtriser parce que ça peut lui faire défaut. A son âge, on peut éviter ce genre de chose. » Ces paroles sont de Rod Fanni. Elles datent d’un soir de novembre où, malgré un but décisif face à Lille (1-0), le cadet des frères Ayew avait été à l’origine de plusieurs échauffourées. Trois mois plus tard, l’attaquant ghanéen (21 ans) a encore des progrès à faire question sang-froid.

Dimanche face à Evian (1-1), ses deux cartons jaunes récoltés en 1’57 alors que l’OM évoluait déjà à dix (expulsion d’Abdallah), ont de nouveau mis en lumière son caractère trop affirmé, voire orageux. « Ça fait ch… pour lui et ça fait ch… pour nous, soupire cette fois Rod Fanni. C’est dû à un excès d’envie. Il apprendra pour la suite. » Elie Baup, lui aussi, ne veut pas accabler son joueur. « Il ne faut pas être impulsif et se contrôler un peu, remarque-t-il. C’est dû à sa jeunesse. Ce genre de situation doit l’aider à grandir. C’est un apprentissage douloureux pour tout le monde. »

Larqué : « Il ne sait pas que le foot est un sport collectif »

Un apprentissage long, surtout, pour celui qui a été privé de la Coupe d’Afrique de nations avec les Black Stars. Car en sélection aussi, la fougue parfois débordante de Jordan a fait des étincelles avec certains de ses équipiers. L’intéressé, qui avait mal vécu le début de saison à la suite d’un transfert avorté à Nice, ne cherche pas à se donner une image d’enfant de cœur. Et de souligner le rôle important d’André, son grand frère, le seul selon lui qui le comprenne vraiment. « Si André n’avait pas été à mon écoute en début de saison, je crois que j’aurais fait des trucs qui m’auraient coûté cher, confiait-il récemment dans Luis Attaque. Il m’a sauvé de certains trucs. »

Pour certains observateurs, les erreurs de jeunesse de Jordan ont atteint certaines limites. « Si à ce stade de ta carrière, tu ne sais pas qu’avec deux jaunes tu vas être expulsé… », ironise Coach Courbis. Capitaine Larqué, lui, est beaucoup sévère. « Il est bête, se fâche le membre de la Dream Team RMC Sport. J’espère que le cas n’est pas incurable, que son comportement n’est pas irrémédiablement à jeter aux orties. C’est son problème quand il joue au football. Il ne sait pas que c’est un sport collectif. Il a des qualités, mais il a quand même de gros défauts. » Un refrain qui commence à se répéter…

Aurélien Brossier avec AA et FG