RMC Sport

Kezman ? Le Guen en prend note

-

- - -

L'entraîneur du Paris SG Paul Le Guen a déclaré avoir pris note de l'accord entre le club de la capitale et Fenerbahçe concernant le transfert de l'attaquant serbe Mateja Kezman.

« Je prends note de ce transfert, j'avais des priorités mais il (Kezman, ndlr) sera bien accueilli et je ferai le maximum pour qu'il s'impose. Je ne peux pas dire d'un côté que Briand est ma priorité... C'est comme l'hiver dernier quand j'avais dit, peut-être timidement, que Tiago et Fred étaient mes priorités. Mais il (Kezman, ndlr) sera forcément bien accueilli. C'est un joueur de valeur et je ferai le maximum pour l'intégrer », a affirmé Paul Le Guen en conférence de presse.

Le Guen, pas manager général

Le Guen a précisé que le président du PSG, Charles Villeneuve, le tenait au courant de l'avancée des négociations sans pour autant revendiquer un rôle actif dans le marché des transferts.« Je suis entraîneur pas manager général », a-t-il expliqué. « Je ne rentre pas dans les discussions financières. Je donne des priorités, je donne des listes de joueurs. Mais je suis entraîneur et je dois gérer l'effectif que j'ai sous la main. Je pense plus au match de Monaco qu'à l'actualité des transferts. Je suis tenu au courant au fur et à mesure ».

Wiltord sensible au PSG

Jeudi, le PSG et Fenerbahçe avaient trouvé un accord pour le prêt avec option d'achat de Mateja Kezman, avait-on appris auprès du club de la capitale. Un litige entre le club turc et l'attaquant serbe restait toutefois encore à régler avant la finalisation du transfert. Fenerbahçe avait, dans la foulée, démenti tout accord, indiquant que son offre n'avait « pas encore reçu de réponse » de la part du PSG. Un autre joueur pourrait, qui sait, débarquer du côté du club de la capitale. Un autre élément offensif il s’entend, une ancienne connaissance de Paul Le Guen d’ailleurs.

En froid avec ses dirigeants du côté de Rennes, Sylvain Wiltord « convaincu de pouvoir encore jouer au moins deux saisons en France » a, selon son représentant Me Fabrice Hénon-Hilaire « toujours manifesté un intérêt sentimental pour Paris ». Ce dernier a également confirmé l’absence de contact entre les deux parties. « Il y a eu des réactions, le milieu avec tous ses intermédiaires s'agite, mais il n'y a pas de début de piste sérieuse ».

La rédaction