RMC Sport

Khalifa : « Dupraz a dit n’importe quoi sur moi »

-

- - -

Auteur de son premier but de la saison avec l’OM vendredi face à Montpellier (2-0), l’attaquant tunisien Saber Khalifa (27 ans) espère que cette réalisation va enfin lancer sa saison.

Saber Khalifa, vendredi, vous avez inscrit votre premier but de la saison en Ligue 1 mais aussi le premier avec l'OM. Soulagé ?

Je suis très content. C’est bien pour le moral et la confiance. Je ne suis pas titulaire. Je joue 10 minutes, parfois 20. Il faut respecter les choix de l’entraîneur et continuer à travailler. Ce but va beaucoup m’aider.

On ne vous a pas vu exploser de joie, mais embrasser la pelouse. Que s'est-il passé dans votre tête ?

Je remercie Dieu. C’est grâce à lui. Je n’ai pas montré de réaction mais au fond de moi, j’étais très content.

Vous n'êtes pas habitué à être remplaçant. Comme vivez-vous cette situation ?

C’est dur pour tous les joueurs. Personne n’aime rester sur le banc. Le coach ne peut pas faire jouer 20 ou 22 joueurs. Il faut respecter ses choix, travailler et ne pas lâcher. Il ne faut pas faire la tête ou créer des problèmes.

Votre ancien entraîneur à Evian, Pascal Dupraz, a dit que vous étiez un joueur à problème. Votre réaction ?

Je n’aime parler de ça. C’est passé, fini. Je suis normal, calme. Cela fait 4-5 mois que je suis à Marseille, vous pouvez poser la question aux gens qui bossent ici… Pascal Dupraz a dit n’importe quoi sur moi. Mais ça ne m’intéresse pas.

Ce mardi, vous allez affronter Lille qui n'a encaissé que quatre buts depuis le début de la saison...

Ils sont deuxièmes au classement. Ce sera un match difficile. Vincent Enyeama est un grand gardien. Je le connais depuis que je suis petit. Les défenseurs aussi sont costauds. Ça va se jouer sur des petits détails.

Avez-vous digéré l'élimination de la Tunisie pour la Coupe du monde au Brésil ?

Franchement, c’était dur. Après le match (en barrages face au Cameroun), j’étais dégouté, déçu. Quand je suis rentré à Marseille, j’ai vu les joueurs de l’équipe de France, du Ghana, du Cameroun, ils étaient tous qualifiés, et moi non. Ça me touche beaucoup. Mais il faut l’accepter, c’est le foot.

Que pensez-vous de votre partenaire Florian Thauvin ?

Il a de grandes qualités. S’il continue à travailler comme ça et à marquer des buts, il jouera avec l’équipe de France à la Coupe du monde. Mais il doit garder les pieds sur terre. Il faut le couver car il est encore jeune. Son retour à Lille ? Ce sera un peu dur pour lui. A lui de se concentrer sur le terrain et d’oublier le reste.

A lire aussi :

LIGUE 1 : L’équipe-type de la 15e journée

Thauvin particulièrement attendu à Lille

15e journée : les bons et mauvais points de Luis

Propos recueillis par Florent Germain à Marseille