RMC Sport

Kombouaré : « Fin mars, on saura »

Antoine Kombouaré

Antoine Kombouaré - -

L’entraîneur du PSG s’attend à un match compliqué à Auxerre, ce samedi (21 heures) pour le compte de la 26e journée de L1. Premier chapitre d’un mois capital pour les ambitions parisiennes cette saison.

Antoine Kombouaré, à quel type de match vous attendez-vous face à une équipe d’Auxerre plus que jamais en lutte pour son maintien en Ligue 1 ?

Même si Auxerre est en grandes difficultés, c’est un match très difficile qui nous attend. Cette équipe est en train de récupérer tous ses blessés. Il ne faut pas oublier que l’AJA avait remporté le match aller (3-2). Il avait déjà de gros soucis d’effectif. La Ligue des Champions a pesé. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Les Auxerrois vont remonter au classement et, forcément, renouer avec la victoire. Espérons que ce ne soit pas contre nous.

Le mois de mars s’annonce chargé pour le PSG. Dans quel état d’esprit l’abordez-vous ?

Avec beaucoup de confiance même si les matches à venir seront très durs. On se rend à Auxerre, on accueille Montpellier et on va à Marseille. On est, je l’espère, sur la lancée de ce que l’on fait depuis le début de l’année. C’est encourageant mais ça demande confirmation. J’attends ce mois de mars avec impatience parce qu’avec les confrontations directes à venir, on saura où on en est.

« L’année prochaine, on va voir 250 joueurs arriver »

Que pensez-vous des récentes rumeurs de transfert concernant votre effectif pour la prochaine saison ?

Ça me fait rire parce que j’ai l’impression que l’année prochaine au PSG, on va voir 250 joueurs arriver. De temps en temps, vous me donnez des indications, en citant des joueurs auxquels je n’avais pas pensé. C’est embêtant car ce qui compte pour moi, c’est le présent, autrement dit gagner les matches qui viennent et pas de connaître le visage de mon équipe la saison prochaine. Il y a des garçons qui sont costauds et qui peuvent faire face à ça. D’autres moins.

Propos recueillis par Loïc Briley