RMC Sport

Kombouaré : « Gignac a beaucoup de classe »

-

- - -

Alors que le PSG affronte dimanche Toulouse au Stadium, l’entraîneur parisien espère rattraper le revers de l’année dernière (4-1). Tout en surveillant de près André-Pierre Gignac.

Antoine, comment vont vos attaquants ?
Concernant Mevlut Erding, j’ai préféré le mettre à disposition de l’équipe CFA. Il a besoin d’enchaîner. Ça va mieux, mais c’est trop juste pour jouer contre Toulouse. Concernant Hoarau, je l’ai préservé au maximum. Il a beaucoup travaillé et a fait une séance complète vendredi. Il est avec nous pour ce déplacement. S’il est dans le groupe, il est susceptible de jouer. Je verrai au dernier moment comment il se sent.

Vous sentez-vous armé pour gagner à Toulouse ?
Malgré les absences, on en a les moyens. C’est notre ambition. Même si je sais que ça sera difficile. Avec le report de la 11e journée, ça nous oblige à jouer trois matchs à l’extérieur. Ça peut être un handicap, mais on doit gagner à l’extérieur. Ça commence par le match de Toulouse. On sait aussi que les Toulouse-PSG sont généralement chauds. Et le dernier en date a été décevant. L’année dernière, au-delà de la défaite, on n’était pas loin de l’humiliation (ndlr : défaite 4-1). J’ai rarement vu le PSG en difficulté. Si on a l’occasion de rectifier le tir, je suis preneur.

Vous êtes-vous servi de cette défaite pour piquer vos joueurs ?
Je n’en ai pas eu besoin. J’ai surtout mis en avant le fait que par le passé, le PSG avait plus d’internationaux. Aujourd’hui, Toulouse a trois joueurs avec les A et trois en Espoirs (Carraso ndlr, depuis parti à Bordeaux, Gignac, Sissoko et Tabanou, Capoue, M’Bengue). Au PSG, il n’y a que Sakho et Sankharé. Il n’y a pas de secret. C’est à travers le travail que cela paye. Ça veut dire que nous sommes moins bien.

Comment maîtriser André-Pierre Gignac ?
C’est un joueur qui aime la profondeur. C’est un marquage de zone puisqu’il se déplace beaucoup. Il aime le côté le gauche parce qu’il peut rentrer et frapper du droit. Il faut être vigilant et très concentré. Il a beaucoup de classe et est un vrai chasseur de but. Et même quand il n’est pas près du but, il peut allumer la mèche. Il peut frapper partout.

La rédaction - Pierrick Taisne au Camp des Loges