RMC Sport

Kombouaré : « Le bon moment pour prendre Marseille »

Antoine Kombouaré, l'entraîneur parisien

Antoine Kombouaré, l'entraîneur parisien - -

Avant le premier choc de la saison entre Marseille et Paris ce dimanche (21h), Antoine Kombouaré, l’entraîneur du club de la capitale, est apparu détendu en conférence de presse. S’il connaît l’importance de cette rencontre, il refuse de parler de tournant dans la saison.

Antoine, comment abordez-vous ce match face à Marseille ?

Je ne vais pas faire l’hypocrite, aujourd’hui, c’est le bon moment pour prendre Marseille. Je préfère les jouer maintenant que s’ils avaient été premiers. Maintenant, on sait que c’est un match particulier pour les deux équipes. Tout ce qu’on a pu dire sur Marseille peut être balayé car il y aura une motivation fantastique de leur part. Ils vont tout faire pour sauver leur mauvaise semaine par un gros résultat face à nous. Je m’attends à jouer une équipe de Marseille archi-motivée, avec des joueurs dans les meilleures conditions psychologiques car Didier Deschamps et moi, on n’aura pas besoin de beaucoup motiver les joueurs.

Que pensez-vous de la situation de Didier Deschamps, votre homologue marseillais ?

Je n’ai pas à juger. Vous avez vu ce que j’ai toujours pensé de ma situation, elle est à l’identique. On se concentre sur le travail, sur le jeu et sur comment trouver des solutions pour que notre équipe gagne. On a les mêmes soucis. La seule différence c’est qu’aujourd’hui, on est premier et qu’on va là-bas avec un peu plus de confiance. Mais je connais trop ces matchs OM-PSG et quel que soit le classement, c’est un match particulier. En tout cas j’espère voir un beau match, des équipes qui vont se lâcher et jouer.

Cette rencontre génère-t-elle plus de tension qu’une autre ?

Même si j’avais voulu faire abstraction de ce qui s’est passé à Marseille, avec les médias c’est relaté partout, donc forcément on a été au courant de ce qui s’est passé, même chez nous. Les tensions qu’il y a eu cette semaine (altercation entre Mathieu Bodmer et Nenê, Ndlr), c’est logique. Aujourd’hui, on en parle un peu plus mais c’est regrettable car cela arrive trop peu souvent chez nous. Quand j’étais joueur, on avait cela toutes les semaines mais on le relatait moins. C’est la vie d’un groupe, le travail, un peu d’énervement. Le lendemain, ils jouent au tennis-ballon ensemble, ça me fait rire.

Cette rencontre peut-elle être un tournant dans votre saison ?

En termes de points, c’est pareil que les autres matchs, il y en a trois en jeu. Ce n’est surtout pas un tournant dans la saison. On a de l’avance, c’est bien, il faut essayer de faire fructifier cela. Si on peut gagner, c’est encore mieux. Sur le plan médiatique, par rapport aux supporters, c’est un match différent et particulier. Nous, on va jouer un match avec l’envie d’empocher les trois points.