RMC Sport

L’OL à la fête

Grenier et Gourcuff, héros de la soirée lyonnaise

Grenier et Gourcuff, héros de la soirée lyonnaise - -

En plus des adieux émouvants de Lisandro, venu saluer Gerland une dernière fois avant de rejoindre Al-Gharafa (Qatar), l’OL a offert un récital (4-0) à son public face à Nice lors de la 1ère journée de L1. Lyon confirme son bon début de saison.

Impeccable dans son costume gris, le cou cerclé d’une écharpe du club, le fier Lisandro a cillé. Très ému, l’homme aux 82 buts en 165 matches avec l’OL a salué une dernière fois le public lyonnais à la mi-temps du match face à Nice. Un peu plus tôt, l’Argentin, d’ordinaire peu enclin aux épanchements, avait ouvert son cœur comme rarement. « Je n’ai jamais eu autant d’amour de la part d’un club, a confié Lisandro. Ses supporters ont fait de ces quatre années, les plus belles de ma carrière jusqu’à présent. Evidemment, je serai supporter lyonnais à vie. Ces quatre années ont été extraordinaires. » Gerland lui a répondu par une longue standing ovation.Corps de l'article

A l’émotion du départ de l’icône rhodanienne de ces quatre dernières années, les hommes de Rémi Garde ont su ajouter le plaisir d’une superbe prestation. Après leur double victoire (1-0) en tour préliminaire de la Ligue des champions face au Grasshoppers Zürich, les Lyonnais ont croqué Nice (4-0), 4e du dernier exercice de Ligue 1, pour un troisième succès en autant de matches cette saison. Pas mal pour une équipe contrainte de se délester de ses grands noms pour équilibrer les comptes... Ce samedi, le pari de la jeunesse a payé. En témoigne le doublé (12e, 68e) d’un Lacazette (22 ans), qui en une soirée, a pratiquement égalé son total de la saison dernière (3 buts en 31 matches).

Grenier-Gourcuff, le ticket gagnant ?

Si les jeunes pousses de l’OL ont sans doute rassuré leurs dirigeants ce samedi, le septuple champion de France s’est peut-être trouvé un ticket gagnant avec un duo Grenier-Gourcuff impérial dans l’entrejeu. Déjà auteur d’une très belle entrée en jeu lors du match retour face à Zürich, l’ancien Bordelais a confirmé qu’il avait des jambes en ce début de saison. Bien installé côté gauche, Gourcuff a multiplié les prises de balles tranchantes, tout en se montrant très généreux dans le replacement.

Sa première récompense viendra à la 55e, où après s’être bien battu dans son couloir, son centre parfait trouve la tête de Grenier pour le but du 2-0. Avant d’offrir un chef d’œuvre au public d’un superbe coup franc des 30 mètres filant droit dans la lucarne d’Ospina (90e+2). Son premier depuis... le 27 avril 2009 avec Bordeaux ! Et à l'OL, il n'avait jamais réussi à être passeur décisif et buteur dans le même match. Dans son rôle d’organisateur axial décrochant régulièrement à droite, Grenier avait quant à lui brillé en offrant l’ouverture du score à Lacazette d’une belle ouverture. Lisandro peut partir tranquille. Il quitte son OL dans la peau du premier leader de Ligue 1.

A lire aussi :

- Monaco c'est déjà positif
- Lyon tient son barrage
- Lisandro quitte l’OL
- Lisandro : « Les quatre plus belles années de ma carrière »

S.R