RMC Sport

L'OL Groupe affiche de bons résultats financiers et revoit ses objectifs à la hausse

L’OL Groupe, dont les résultats semestriels publiés ce mardi font état d’une croissance continue, table désormais sur une hausse exponentielle de ses revenus à l’horizon 2024.

L’OL a une structure financière "exceptionnelle", rassurait le président du club, Jean-Michel Aulas, ce mardi dans l’Equipe. L’homme d’affaires promettait dans la même interview que les résultats de son club pourraient atteindre "des montants jamais vus". Il n’avait pas menti. OL Groupe, la holding cotée en bourse coiffant l'Olympique Lyonnais, a revu à la hausse ses objectifs financiers à l'horizon 2023-2024 et a annoncé mardi viser désormais un chiffre d'affaires record de 420 à 440 millions d’euros par an d'ici quatre ans.

La société, dont les revenus annuels atteignent à ce jour 400 millions d'euros, devrait par ailleurs dégager un excédent brut d'exploitation (Ebitda) "supérieur à 100 millions", notamment grâce à l'augmentation des recettes liées aux partenariats, la compagnie aérienne Emirates étant devenue son principal sponsor maillot pour la période 2020-2025. Sur les six mois achevés fin décembre, les revenus ont augmenté de 17% par rapport à l'exercice précédent, à 197,2 millions, pour un Ebitda en hausse de 15% à 61,8 millions. 

Le résultat net (part du groupe) reste, lui, stable, à un peu moins de 15 millions d’euros. La croissance a été soutenue par les cessions de joueurs durant le mercato estival (+81%), avec les transferts de Tanguy Ndombelé à Tottenham et de Nabil Fekir au Betis Séville et l'organisation d'événements (+70%) dont les demi-finales et la finale du Mondial féminin en juillet dernier. Les recettes de billetterie ont en revanche stagné et les droits TV ont reculé de 5% sur la période.

L’OL anticipe des cessions lucratives

Dans un communiqué de presse, le groupe se félicite de sa performance financière "historique", regrettant en revanche "une première partie de saison en-deçà des objectifs sportifs visés" en Ligue 1 - le club pointe actuellement à la 9e place du classement - et "marquée par de nombreuses blessures" parmi les joueurs.

Pour le second semestre, OL Groupe anticipe de nouvelles cessions lucratives après celle de Lucas Tousart pour 25 millions d’euros au Hertha Berlin durant le mercato hivernal, à l'issue duquel le montant total des cessions depuis le début de l'exercice atteint 90 millions d’euros et dépasse déjà celui de l'an dernier.

Selon le classement annuel établi par le cabinet Deloitte, le FC Barcelone a établi un nouveau record de chiffre d'affaires pour un club de football avec 840 millions d'euros de revenus générés en 2018-2019, devant le Real Madrid et Manchester United. Le Paris Saint-Germain s'est classé en 5e position avec 636 millions d'euros de revenus générés.

Avec AFP