RMC Sport

L’OL joue gros

Le Lyonnais Delgado face à 3 Montpelliérains au match aller

Le Lyonnais Delgado face à 3 Montpelliérains au match aller - -

Cinq jours après avoir été sèchement éliminé de la Ligue des champions par le Bayern, Lyon dispute ce dimanche (21h) un match capital dans la course à l’Europe à Montpellier.

Ce dimanche soir à la Mosson, la cuisante défaite contre le Bayern mardi (0-3) sera probablement encore dans les jambes des joueurs lyonnais. Eliminée sans gloire en demi-finale de la Ligue des champions par l’ogre bavarois, l’équipe de Jean-Michel Aulas doit pourtant trouver les ressources physiques et mentales pour renouer avec la victoire face à un concurrent direct dans la course à l’Europe. Un match capital, voire décisif qui pourrait permettre à l’OL d’obtenir deux points d’avance sur son adversaire du soir en cas de victoire.

Une rencontre qui permettra aussi de juger la force de caractère des Gones après la gifle mémorable de mardi à Gerland. A Lyon, on assure avoir déjà tourné la page. « On est passé à autre chose, confirme Jean-Alain Boumsong. La déception était là mais il faut de suite passer à autre chose. On va le vérifier dès dimanche à Montpellier. Après notre parcours en Ligue des champions, on a envie de retrouver cette compétition. Ça passe par le championnat. »

« Avoir des regrets, c’est nier la supériorité du Bayern, poursuit Jean-Michel Aulas. Aujourd’hui, l’objectif est de finir parmi les trois premiers. Si on y parvient, ce sera la 11e participation de l’OL en Ligue des champions. Avec la demi-finale, aucun club français n’a fait mieux. »

La semaine de tous les dangers

Le président lyonnais peut bien positiver, rien n’est acquis pour son club. Lyon, qui n’a pas gagné le moindre match depuis un succès à Rennes le 3 avril (1-2), est au pied du mur. Et Claude Puel devra composer avec la fatigue de ses joueurs et une équipe montpelliéraine prête à en profiter : « Ils vont se dire qu’en mettant de l’agressivité, ajoutée à notre déception, ils pourront avoir l’ascendant, anticipe Boumsong. J’espère que ce ne sera pas le cas. Il ne faudra pas se précipiter et se servir du match contre le Bayern. Nous devrons chercher à maîtriser le ballon pour les faire courir. »

Avec un match en retard à jouer contre Monaco le 12 mai, les Lyonnais ont encore leur destin entre les mains. Mais un faux-pas à Montpellier hypothéquerait clairement leurs chances de qualification pour la Ligue des champions. Pour les Gones, c’est bien la semaine de tous les dangers.

A.B. avec Edward Jay à Lyon