RMC Sport

L’OM au ralenti

Krasic ici à la lutte avec Thauvin

Krasic ici à la lutte avec Thauvin - -

Attendu au tournant après sa défaite mercredi contre Arsenal (2-1), Marseille n’est pas parvenu à s’imposer à Bastia (0-0), malgré une meilleure fin de match que les Corses. L’OM n’a pas convaincu. Loin de là.

C’était la semaine de tous les dangers. Une entrée en lice en Ligue des champions, deux matchs sans victoire en Ligue 1, trois rencontres dans la même semaine… Ce déplacement à Bastia devait être l’un des premiers indicateurs de la capacité des Marseillais à se relever et à enchaîner. Un indicateur seulement, car en décrochant le nul en Corse (0-0), les Phocéens n’ont pas complètement manqué leur rendez-vous… ni rassurés leurs propres supporters. Car à ce rythme-là, on imagine difficilement les Marseillais jouer les cadors aux côtés des Parisiens et Monégasques qui se retrouvent ce dimanche en clôture de la 6e journée.

Trois jours après le revers concédé à domicile contre Arsenal (1-2), Elie Baup avait décidé de faire souffler une partie de son effectif. Florian Thauvin, Benoît Cheyrou, Jordan Ayew remplaçaient ainsi Dimitri Payet, Giannelli Imbula, et André-Pierre Gignac par rapport au 11 qui avait débuté contre les Anglais. Les trois « nouveaux » n’ont d’ailleurs pas eu le temps de se mettre en jambes que les Bastiais s’illustraient dès le début de la rencontre. Un centre de Krasic qui trouve l’équerre avant d’être dévié du bras par Fanni (3e), une tête de Squillaci sauvée par Mandanda (4e), un face à face remporté par ce même Mandanda devant Khazri (18e)… Les locaux abordent la rencontre par le bon bout.

Thauvin sifflé pour son retour

A ce rythme, on ne voit pas comment Marseille réagira. Morel tente timidement d’alerter Landreau, qui fêtait son 593e match en Ligue 1 (troisième derrière Jean-Luc Ettori, 602 et Dominique Dropsy, 596). Puis c’est Thauvin qui s’illustre sur un débordement mal dégagé par Modesto (21e). Sans succès. De retour à Furiani après son départ à Lille, puis son transfert à Marseille, Thauvin a d’ailleurs vécu une drôle de soirée. Conspué à son arrivée au stade, il a eu droit aux sifflets à chacune de ses prises de balle. Ce qui n’a pas semblé perturber le jeune homme, plutôt à l’aise dans cette rencontre.

Toujours invaincu à domicile cette saison, Bastia a finalement résisté aux attaques de l’OM, bien plus à l’aise en cette fin de rencontre, comme en témoigne l’alerte d’André Ayew (56e) et l’action de Khalifa, qui aurait pu bénéficier d’un penalty (73e). Marseille ne parviendra finalement pas à reprendre les commandes du championnat à Monaco. « On aime gagner, on était venu pour gagner et on a joué pour gagner, pestait Cheyrou après la rencontre. On est donc forcément déçu de ne repartir qu’avec un point. On ne méritait pas mieux ce soir donc on va continuer à travailler. Et surtout bien se reposer parce qu’il y a un gros match bientôt contre Saint-Etienne. »

Surtout, les coéquipiers de Steve Mandanda enchaînent avec une quatrième rencontre de rang sans victoire, la troisième en Ligue 1. A ce même stade de la compétition l’année dernière, Marseille totalisait 18 points, soit 7 de plus que cette année. Il faudra vite se remettre dans le bon sens. Car c’est la réception de Saint-Etienne qui se profile, dès mardi. Pas de pause pour l’OM.

A lire aussi :

>> OM-Arsenal : les notes des Marseillais

>> Riolo : « Marseille impuissant »

>> OM-Arsenal, la fiche du match

PTa