RMC Sport

L'OM doit en profiter

-

- - -

Lancé à la poursuite des Lillois, défaits ce samedi à Monaco (1-0), l’OM peut revenir à un point du leader en cas de victoire dimanche face à Toulouse (17h) au Stade-Vélodrome à l’occasion de la 30e journée de championnat.

Didier Deschamps l’a avoué cette semaine : il n’aime pas jouer après ses concurrents. « Qu’importent les résultats des autres équipes, cela donne une pression supplémentaire, explique-t-il. Pour moi, ce n’est pas un avantage. » Même si la pression sera effectivement sur les épaules de ses joueurs face à une formation toulousaine qui a perdu cinq de ses sept derniers matches, il ne fait aucun doute que le coach phocéen s'est réjouit de la victoire monégasque sur Lille (1-0) ce samedi. A neuf rencontres de la fin du championnat, l’OM peut en effet revenir à un point du leader nordiste en cas de succès contre le TFC. Engagés dans une course-poursuite avec les Dogues, les Marseillais devront pour cela aligner une quatrième victoire consécutive et ainsi égaler leur meilleure série cette saison. Garder la dynamique de la victoire est donc indispensable pour des Phocéens qui, contrairement à leurs rivaux nordistes, clament haut et fort leur désir de terminer à la première place : « Les Lillois disent ce qu’ils veulent, c’est leur ‘com’, ce n’est pas notre problème, assure Steve Mandanda. Nous, on veut finir numéro un. On a cet objectif et on le dit. Donc on est là pour les empêcher d’être champion. »

E. Cissé : « Une équipe chiante à jouer »

L’obstacle toulousain ne semble pas insurmontable. Si l’ancien club d’André-Pierre Gignac n’a plus perdu au Stade-Vélodrome depuis le mois d’octobre 2006 (défaite 3-0), on imagine mal la 14e attaque de L1 (un but par match de moyenne à l’extérieur) faire des misères à l’arrière garde marseillaise. Serein défensivement, l’OM l’est en revanche beaucoup moins lorsqu’il doit faire le jeu. Face au solide bloc toulousain, les partenaires de Souleymane Diawara, de retour de suspension, devront donc se montrer imaginatifs et percutants s’ils veulent briser le mur haut-garonnais : « Les Toulousains sont tous derrière, remarque Edouard Cissé. C’est une équipe très chiante à jouer, très physique. » Didier Deschamps est du même avis : « Les entraîneurs sont unanimes, le TFC est une équipe difficile à jouer. C’est un bloc bien regroupé. Ils défendent très bien. Mais cette équipe a aussi de bons joueurs techniques, notamment au milieu et devant. Je ne pense pas voir au Vélodrome l’équipe qui s’est inclinée le week-end dernier à domicile face à Montpellier (1-0). » Sur leurs gardes, les Marseillais seraient bien inspirer de l'emporter face au TFC. Car les Lillois ne perdront pas tous les week-ends.

AB avec FG