RMC Sport

L’OM ne fait plus peur

-

- - -

Peu performant face aux petites équipes, incapable de trouver un équilibre de jeu, le champion de France ne suscite plus la crainte de ses adversaires. Inquiétant avant de se rendre ce samedi à Toulouse.

Les temps changent à Marseille. La saison passée, les Marseillais avaient réalisé une série de quinze matches sans défaite pour être sacré champions de France avant de chuter à Lille (3-1). Cinq mois plus tard, les Olympiens ne jouent plus les terreurs du championnat. Pour s’en convaincre, il suffit de zoomer sur leurs contre-performances. Au-delà des trois défaites concédées en championnat, c’est surtout le nom des adversaires qui interroge.
Caen (2-1), 17e, Monaco (2-2), 16e, Valenciennes (3-2), 15e et dernièrement Lens (1-1), 18e, ont tous pris des points aux champions de France. « Nos adversaires nous sentent moins sereins, reconnaît Edouard Cissé. C’est ce qui les pousse à croire en leurs chances. Ils ont de la réussite, mais la réussite se provoque. » L’OM ne ferait donc plus peur ? « Comme d’autres grosses écuries, l’OM n’est pas au niveau », répond l’Auxerrois Benoît Pedretti.

Cissé : « Ça peut faire rire certains, mais nous on bosse »

Avant de se rendre au Stade-Vélodrome samedi (1-1), les Lensois, pourtant relégables, étaient étonnamment confiants : « Une victoire à Marseille ne serait pas de refus », affirmait ainsi Razak Boukari. De son côté Jean-Guy Wallemme avait ciblé les lacunes des Phocéens : « Leurs entames de matches ne sont pas toujours les meilleures », avait remarqué le coach nordiste. Si Lens n’a pas gagné et si c’est l’OM qui marqué en début de match, Lens a obtenu un bon point au Vélodrome. « Contre nous, les équipes y croient », regrette Edouard Cissé.
L’ancien Parisien ne croit pas si bien dire. Dans les colonnes de La Dépêche du Midi, le Toulousain Moussa Sissoko n’envisage pas autre chose qu’un succès samedi au Stadium : « Dès mon retour des Espoirs, je vais me reconcentrer à fond sur l'objectif OM. Je le répète : c'est la victoire qu'on voudra ! » Alors, plus pris aux sérieux les Marseillais ? « Ça peut faire rire certains, mais nous on bosse, assure Cissé. On n’est pas inquiet. Nous allons faire mieux. Sur le papier, on est aussi bon que l’an dernier. » Ne reste plus qu’à le démontrer…