RMC Sport

L'OM rend hommage à deux supporters morts dans le naufrage de leur chalutier

L'OM a rendu hommage à Steven et Jimmy Gibert, morts dans la nuit du 14 au 15 janvier au large du Calvados. Ces deux marins-pêcheurs, supporters du club, ont perdu la vie dans le naufrage de leur chalutier.

"Toutes nos condoléances à la famille Gibert et à leurs proches". L'OM a salué la mémoire ce mardi aux frères Steven et Jimmy Gibert, morts dans le naufrage de leur chalutier au large du Calvados. Un autre hommage leur sera rendu mercredi, pour le match en retard de Ligue 1 contre le RC Lens au Vélodrome.

Les deux marins-pêcheurs, respectivement âgés de 26 et 19 ans, étaient supporters du club phocéen. Un troisième homme de 27 ans, co-armateur du bateau, a également péri dans cet accident survenu dans la nuit du 14 au 15 janvier.

Avant cet hommage du club, plusieurs joueurs avaient également rendu hommage aux deux supporters sur les réseaux sociaux. Florian Thauvin, Alvaro Gonzalez et Valentin Rongier, entre autres, ont notamment relayé la photo des deux victimes sur Instagram.

Le drame survenu pendant un remorquage

Le chalutier de 11,21 mètres à bord duquel se trouvaient les marins, le Breiz, avait donné l'alerte jeudi dernier en début soirée pour signaler une avarie de barre. Un canot tous temps des sauveteurs de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) a alors été engagé pour porter assistance et remorquer le navire. "Pendant cette manœuvre, le Breiz a embarqué une lame et sombré soudainement", a fait savoir la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

D'importants moyens de secours ont alors été mobilisés. L'épave a été localisée après minuit et les recherches se sont concentrées autour de la zone. La visibilité sur zone demeurait "très mauvaise" en début de matinée, selon la préfecture maritime. Les recherches ont été stoppées vendredi vers 11h après plus d'une dizaines d'heures d'opérations de recherche.

Une enquête ouverte

Les corps des trois jeunes ont finalement été retrouvés par des plongeurs dans l'épave du bateau, au cours de la journée de vendredi. "L'enquête nous dira si cette tragédie est due aux conditions météorologiques, si c'est en rapport avec l'état du bateau ou s'il y a eu un problème particulier pendant le remorquage. Toutes les hypothèses sont retenues", a déclaré le procureur de la République du Havre.

Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte. Le procureur adjoint s'est voulu prudent: "Si pour le moment aucun élément ne permet de mettre en cause les conditions du remorquage, nous vérifierons toutefois que tout a été effectué dans les règles de l'art sachant qu'il s'agissait, aussi, pour l'équipage de la SNSM d'une opération risquée".

JA avec AFP