RMC Sport

L’OM se force à y croire

Nicolas Nkoulou

Nicolas Nkoulou - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Avec neuf points de retard sur Lille (3e), l’OM (6e) est quasiment condamné à un sans-faute s’il veut accrocher le podium. A commencer par ce samedi face à Rennes (17h), même si joueurs et staff sont conscients que la mission est presque impossible.

Le ton monocorde, la voix peu élevée, des réponses brèves. Face à la presse, Nicolas Nkoulou n’avait pas des allures de joueur en mission ce jeudi. Il a même plutôt « plombé » l’atmosphère. Comme à son habitude, le défenseur marseillais a répondu de manière très calme et détachée aux questions des journalistes venus savoir si l’OM, 6e à neuf points du LOSC (3e), croyait vraiment encore à une place sur le podium. Mais s’il reconnaît que la situation est délicate, le Camerounais se défend de tout relâchement de son équipe.

« Si on était en roue libre, on n’aurait pas ramené un point de Reims, rappelle-t-il en référence au match nul arraché en fin de match lors de la dernières journée (1-1). Il reste des points à prendre. On va bosser pour les prendre. Bien évidemment que quand on joue à l’OM, c’est pour jouer les premières places. Malheureusement jusqu’ici, ce n’est pas le top mais tant que c’est jouable, on va s’accrocher, on va pousser et on verra bien. Je ne peux pas dire que je suis heureux en sachant qu’on ne joue pas les premiers rôles. On n’est pas 1er, ni 2e ou 3e mais ce n’est pas non plus le deuil ou la tristesse totale. »

Anigo : « On bouge encore »

A l’image de sa direction et de son staff, José Anigo prône lui aussi l’unité pour aller à chercher cette place qualificative pour le 3e tour de la Ligue des champions. Et s’efforce de lutter contre le scepticisme ambiant qui entoure son équipe, qui n’a gagné qu’une fois lors des cinq derniers matchs et qui n’a d’autre choix que de battre Rennes ce samedi (17h) pour encore y croire. Tout en préparant un peu le terrain en cas d’échec.

« Après, si au niveau comptable on n’arrive plus à avoir le nombre de points pour rattraper les autres, poursuit Anigo, je serai là et je vous dirai que oui, effectivement, on a grillé tous nos jokers. Mais aujourd’hui, on se bat, on est vivant, on bouge encore. » Si l’OM atteint son objectif, la surprise n’en sera que plus belle.

A lire aussi :

>> OM : les vérités de MLD

>> Le calendrier de la L1

>> Le classement de la L1

AA avec F.Ge