RMC Sport

L’OM veut retrouver son podium

-

- - -

Ejecté du podium par Saint-Etienne hier soir, l’OM veut retrouver sa 3e place en dominant Troyes ce dimanche après-midi au Stade-Vélodrome (17h). Histoire aussi d’oublier ses déconvenues face au PSG.

Finalement, l’OM n’est pas mécontent d’accueillir Troyes ce dimanche après-midi. « On la chance de pouvoir se remettre en cause tous les trois jours », souligne Elie Baup. Face au club de l’Aube, l’objectif des joueurs marseillais sera autant de se relancer dans la course au podium dont ils ont été provisoirement éjectés hier soir par Saint-Etienne, que d’effacer les deux échecs face au PSG.

« Avec un résultat positif, on balaye l’élimination de la Coupe de France », lâche carrément l’entraîneur phocéen qui tient à adopter une attitude positive malgré l’absence de trophée quasiment certaine à l’issue de la saison. « La déprime ne fait pas partie de notre métier, glisse-t-il. Un entraîneur est quelqu’un d’entraînant. Quand un match est fini, il faut se projeter sur le suivant. Aujourd’hui, notre objectif est d’être européen, voire dans les trois premiers. Le challenge et la motivation sont toujours là. On fait front. On ne baisse pas les bras. »

Romao : « Le PSG ? Ça peut laisser des traces »

Malgré le joli discours d’Elie Baup, la fatigue psychologique pourrait pourtant jouer des mauvais tours aux Phocéens, rarement à l’aise face aux petites équipes. « Ça fait un coup au moral de perdre deux fois contre le PSG, ça peut laisser des traces, s’inquiète le milieu de terrain Romao. Mais nous sommes des professionnels. Il faut se ressaisir. Le plus difficile, ce sont ces matchs à domicile contre les petites équipes face auxquelles on n’arrivait pas à obtenir des bons résultats. Mais si on veut rester en haut du classement, il faut gagner ces matchs-là. »

Autrement dit ne pas rééditer la performance du match aller (défaite 1-0). « J’ai encore ce match en travers de la gorge à cause d’un but encaissé sur un hors-jeu », peste Elie Baup qui aura aussi noté que son adversaire, bien que relégable, n’a plus perdu depuis un mois et demi : « On est prévenu sur sa capacité à surprendre et aller jusqu’au bout des 95 minutes, dit-il. Troyes est une équipe joueuse. Il va falloir la bousculer, être fort dans les duels. » Toujours privé de Benoît Cheyrou et Morgan Amalfitano, l’OM n’a plus de temps à perdre.

Aurélien Brossier avec Florent Germain