RMC Sport

L'OM vise le Big 5 !

Loïc Rémy félicité après son but contre Lille

Loïc Rémy félicité après son but contre Lille - -

En grande forme, les Marseillais intégreront le top 5 en cas de victoire à Rennes dimanche lors du match de clôture de la 21e journée de championnat. Mais les Bretons sont invaincus à domicile.

Le stade de la Route de Lorient est une forteresse imprenable. Avec un bilan de quatre victoires et cinq matches nuls à domicile, le Stade Rennais n’a pas encore goûté à la défaite sur ses terres cette saison. Autant dire que la venue de l’OM, ce dimanche soir (21h), ne manque pas de piment. Car si les Marseillais ont chuté trois fois à l’extérieur, ils restent sur une impressionnante série de neuf victoires lors de leurs dix derniers matches. A l’aller, au Vélodrome, le club phocéen, battu 1-0 par les Bretons, avait touché le fond, coulant à une inquiétante 17e place. « Ils nous avaient fait mal, se souvient Didier Deschamps. Mais les forces en présence ne seront pas les mêmes. »

A l’heure des retrouvailles, les Olympiens, désormais sixièmes, dépasseront leur rival s’ils s’imposent en terres bretonnes. Pour Benoît Cheyrou, tous les signaux sont au vert : « On a très bien commencé l’année, remarque le milieu de terrain phocéen. Au niveau de l’état d’esprit, c’est très encourageant. Contre Lille (2-0), on a disputé notre meilleur match cette saison. » Une performance effectivement très convaincante alors que l’OM était pourtant privé des frères Ayew, Diawara et Kaboré, partis à la CAN. « Tout le monde nous croyait fichus à cause de ces absences mais on s’en sort pas trop mal », souligne l’ancien Auxerrois.

Cheyrou : « Je ne suis pas à l’OM pour finir troisième »

Privé de Mbia, blessé à la cuisse, Marseille se remet donc à rêver. Et redevient ambitieux. A l’image de son milieu de terrain qui n’hésite pas à parler du titre : « Le plus important est de se qualifier pour la Ligue des champions l’année prochaine et de récupérer le titre de champion de France, assure Cheyrou. Je ne suis pas à l’OM pour finir troisième. »

Reste l’adversaire, coriace. Rennes est une équipe en béton armé, toujours très difficile à jouer. Deschamps met en avant « une densité physique au-dessus de la moyenne ». En attaque, Antonetti pourra aussi compter sur Mevlut Erding, sa nouvelle recrue : « C’est une équipe très talentueuse avec des joueurs qui arrivent à maturité, observe Cheyrou. On sait tous que Rennes possède le meilleur centre de formation de France. Leur recrutement est aussi intelligent. » Avant de défier Nice, mercredi en demi-finale de la Coupe de la Ligue, puis Lyon dans une semaine en championnat, l’OM se voit bien intégrer le Top 5 : « On n’a pas envie d’avoir fait tous ces efforts pour rien », conclut Cheyrou.

Le titre de l'encadré ici

Avec Erding, Rennes se sent plus costaud|||

L’arrivée de Mevlut Erding qui devrait faire ses grands débuts avec le maillot rennais ce dimanche contre l’OM change beaucoup de choses. Car ce renfort de poids en attaque ne compense aucun départ : « Il va nous donner plus de possibilités », se réjouit Frédéric Antonetti, le coach breton. Si l’ancien Parisien (24 ans) manque de rythme, sa venue offre une nouvelle arme au Stade Rennais qui a dépensé 8M€ pour s’offrir ses services. Un effort apprécié par les Rouge et Noir, Yann M’vila : « C’est un signe fort de Monsieur Pinault (ndlr : l’actionnaire principal) et de Monsieur Dréossi (le directeur sportif), reconnaît le milieu de terrain international. Ils nous envoient un message. On est encore plus ambitieux avec Mevlut. On va essayer de faire un grand championnat. » Sera-ce suffisant pour battre l’OM ? « L’effectif est mieux armé, assure Antonetti. Pour battre l’OM, je ne sais pas mais faire mieux que la saison passée en terme de points (ndlr : 56 points en 2010-11), c’est sûr. » Rennes en compte 35 avant d’affronter Marseille. 

AB avec FG à Marseille