RMC Sport

L1-L2: vers un retour des tribunes debout (avec des tests dès cette saison)

Geoffroy-Guichard

Geoffroy-Guichard - AFP

Interdites en France depuis 1992, les tribunes debout s'apprêtent à faire leur retour. Des expérimentations auront lieu dans certains stades dès cette saison. Amiens, Lens, Saint-Etienne et Sochaux se sont notamment portés candidats.

Bannies depuis le drame de Furiani en 1992, les tribunes debout devraient bientôt retrouver droit de cité en France. Leur réintroduction était à l’ordre du jour ce jeudi lors des Assises nationales du supportérisme, qui réunissaient des représentants de plusieurs groupes de supporters, de la Ligue de football professionnel, de la Direction nationale de lutte contre le hooliganisme et du ministère des Sports et de l'Intérieur.

Les discussions ont abouti à un consensus général, qui laisse penser que les tribunes debout devraient être de retour dès la saison prochaine. Dès cette saison, des expérimentations de tribunes debout auront lieu dans certains stades. Amiens (Stade de la Licorne), le RC Lens (Bollaert-Delelis), Saint-Etienne (Geoffroy-Guichard) et Sochaux (Auguste-Bonal) se sont notamment portés candidats pour en accueillir.

Des barrières anti-déferlement

Les expérimentations ont été approuvées par la Ligue, elle-même porteuse du projet. Elle modifiera dès la saison prochaine les licences clubs pour permettre la mise en place de tribunes debout. Autrement dit, chaque siège pourra être retiré pour le remplacer par une place debout, qui devra être numérotée et placée. Il n’y aura donc pas d'augmentation de la capacité du stade.

Les clubs retenus pour accueillir ces tribunes debout devront réaliser des travaux et installer des barrières anti-déferlement, en forme de quinconce, pour éviter des accidents comme celui survenu le 30 septembre dernier lors du match entre Amiens et Lille à la Licorne, où l’effondrement d’une barrière avait fait une vingtaine de blessés.

"Il faut qu'on avance"

Selon Jean-Guy Riou, président de l'Union des supporters stéphanois et membre de l'Instance nationale des supporters, la LFP "est dans une démarche où elle veut que ça aille très vite". "Tout le monde est d’accord. Il faut qu’on avance. De toute façon, dans tous les stades, les supporters qui sont dans les kops sont déjà debout. Donc il y a un problème de sécurité", a-t-il confié.

"Il faut voir quelles pratiques peuvent être mises en place très rapidement et quel aménagement des stades pourront être mis en place ultérieurement pour sécuriser les tribunes debout qui existent déjà", a-t-il précisé.

A lire aussi >> PSG: suspendu deux matchs, Mbappé pourra jouer contre l'OM

VIDEO - Campos raconte le choix de prendre Bielsa

RR avec Aurélien Tiercin