RMC Sport

La grosse faim de Lyon

-

- - -

Le dernier match du cru 2011 à Valenciennes pourrait confirmer le retour au sommet de l’Olympique Lyonnais, après trois dernières semaines épiques.

Une sixième victoire de rang et peut-être même un titre de champion d’automne pourraient venir s’ajouter mercredi soir au pied du sapin lyonnais, déjà bien garni. On y trouve notamment un billet miraculeusement décroché pour le printemps européen et, dans la même enveloppe, le nom de l’Apoel Nicosie, un des meilleurs tirages de l’histoire pour un huitième de finale de Ligue des champions. Les Lyonnais ont été très gâtés en ce mois de décembre, ce que reconnaît sans fard Anthony Réveillère. « De la réussite, il en faut toujours un peu. Si ça peut être la réussite du champion, tant mieux », sourit le latéral.

A Valenciennes, l’OL pourrait grappiller sur le fil un nouveau titre de champion d’automne. « On n’a pas notre destin en mains, mais on va tout faire pour ne pas gâcher cette possibilité, s’il y en a une », résume Rémi Garde, qui a bien lu le classement puisqu’il faudra compter sur deux revers de Montpellier et Paris pour espérer finir 2011 au sommet. Mais là n’est pas la priorité. « L’important, c’est de rester au contact, proche de l’objectif », poursuit le coach.

Une occasion en Nord

Ce n’est pas en novembre que Garde a appris l’humilité, mais le passage à vide traversé à ce moment-là a renforcé cette vertu. « On sait la difficulté à redresser la barre lorsqu’on est dans une spirale négative. C’est parfois dur de trouver le levier qui permet de rebondir. Maintenant qu’on l’a trouvé, on n’a pas envie de le lâcher », prévient-il. Tristes 5e de L1 et quasi éliminé de la Ligue des champions voici un mois, l’OL a, face à Valenciennes, une occasion en… Nord de boucler l’année en apothéose. En champion d’automne ? « Ce serait bien, on passerait de bonnes fêtes ! Pour ne pas gâcher ce mois de décembre qui a été bon, il faut finir sur une bonne note », assure Réveillère.

Une mission tout à fait possible face à l’avant-dernier de la classe, dont les Lyonnais devront bien sûr se méfier. Valenciennes a fait tomber Montpellier il y a deux semaines (1-0) et joue déjà sa survie. Pour l’OL, il s’agit aussi de faire des réserves avant un mois de janvier corsé avec Lille en Coupe de la Ligue, des déplacements à Montpellier puis à Marseille en L1, et Nicosie dès la mi-février. Il s’agira de commencer 2012 aussi bien qu’il a fini 2011, surtout en cas de succès à Valenciennes.

S.B. avec E.J. à Lyon