RMC Sport

La Ligue1 s’attaque à New York !

Emmanuel Herrera

Emmanuel Herrera - -

La « Grande Pomme » accueille Montpellier et Lyon, ce samedi soir (21h, HF), dans la Red Bull Arena, à l’occasion du Trophée des champions. Une grande première outre-Atlantique qui ne manque pas de piment.

Le dépaysement promet d’être total. Après la Tunisie et Tunis en 2010, puis le Maroc et Tanger en 2011, le Trophée des champions a traversé l’Atlantique pour prendre ses quartiers aux Etats-Unis, à New York. Montpellier et Lyon, les deux grands vainqueurs de la saison 2011-12, auront donc le privilège, samedi soir (21h, heure française), de se disputer le premier titre de la saison sur la pelouse de la Red Bull Arena.
Une perspective qui met Louis Nicollin dans tous ses états : « Pouvoir disputer cette rencontre à New-York est quelque chose de magnifique, se réjouit le président des champions de France. New York est une ville hors du commun, mythique et un endroit magnifique pour promouvoir le football français à l’étranger. Jouer un match dans un stade comme la Red Bull Arena, cela promet beaucoup, c’est une enceinte magnifique. »

Lyon inquiète déjà

Si le club héraultais disputera le premier Trophée des champions de son histoire, l’OL en a déjà joué sept… Et gagné six ! Un chiffre qui ne doit pas décourager pour autant les joueurs de René Girard. Sur 16 éditions, le champion sortant s’est en effet imposé à 11 reprises, soit 69% de victoires. « On va défendre crânement notre chance, assure d’ailleurs l’ex-Toulousain Daniel Congré, l’une des recrues montpelliéraine de l’intersaison. Notre préparation est très bonne jusqu’à présent. On espère qu’elle va continuer avec un succès contre Lyon. C’est un premier trophée et il est important. C’est un match qui s’annonce bien mais il ne faut pas oublier que Lyon a beaucoup d’expérience. »
Sur les terres de Thierry Henry, l’Olympique Lyonnais tentera de se rassurer. Alors qu’aucune recrue n’est venue renforcer leur effectif, les Gones n’ont remporté aucun de leur trois premiers matches de préparations (1 défaite, 2 nuls). Inquiétant. On comprend mieux, dès lors, la réserve de Rémi Garde pour ce Trophée des champions, mais aussi et surtout pour cette nouvelle saison : « L’objectif sera d’être européen, mais pas forcément en Ligue des champions. Les places sont élargies jusqu’à la Ligue Europa. » Les temps changent…

Aurélien Brossier