RMC Sport

Larqué : « Domenech a pleuré beaucoup plus fort que moi »

Jean-Michel Larqué

Jean-Michel Larqué - -

Dans Larqué Foot ce vendredi sur RMC, le membre de la Dream Team a répondu au tacle envoyé par Raymond Domenech dans son ouvrage (« Mon dico passionné du foot »), dans lequel l’ex-sélectionneur le qualifie de « pleureuse ».

Raymond Domenech et Jean-Michel Larqué ne sont pas près d’enterrer la hache de guerre. Ce vendredi dans Larqué Foot, sur RMC, le membre de la Dream Team a vivement répondu au tacle que l’ex-sélectionneur de l’équipe de France lui a envoyé dans son nouveau livre « Mon dico passionné du foot ». Très virulent à l’égard des consultants, l’ancien entraîneur de Lyon affirme à propos de Capitaine Larqué : « Son surnom d'autrefois était la pleureuse, c'était vrai, d'ailleurs il continue. (…) Je n'aime pas Jean-Michel Larqué et lui me hait, c'est comme ça. »

La réponse de Jean-Michel Larqué est cinglante : « Il a écrit un livre ? Un dictionnaire du football ? Ne me dites pas que Domenech reprend ses études ! Il reprend un dico. Il essaye de décrocher son bac, sur lequel il a lamentablement échoué il y a quelques années. Concernant le terme qu’il a employé, je n’ai pas à revenir dessus. Je viens de le découvrir. J’ai connu Domenech parfois cinglant, rarement amusant et souvent nul. Là, je trouve que c’est nul. »

« Je ne l’ai pas aimé mais maintenant c’est pire, c’est de l’indifférence »

« J’ai découvert à mon âge qu’on m’appelait ‘‘la pleureuse’’. Mieux vaut tard que jamais. Parfois, il y a des hommes qui sont trompés par leurs femmes ou leurs concubines et ce sont les derniers avertis. J’ai l’impression d’être un peu dans ce cas-là. Le verbe qui va avec pleureuse, c’est pleurer. C’est une image mais concernant les pleurs et les larmes, j’apporterais une précision à ‘‘gros sourcils’’ : lors de nos confrontations directes au travers des équipes de Saint-Etienne (pour Larqué) et de Lyon (pour Domenech), je pense qu’il a pleuré beaucoup plus souvent et beaucoup plus fort que moi parce qu’il en a pris des sévères.

Je respecte ce qu’il dit. Je pensais que je ne hantais plus ses nuits. Visiblement, ce n’est pas le cas. Je ne l’ai pas aimé mais maintenant c’est pire, c’est de l’indifférence. M’en fous ! Ce n’est pas très grave. Je siffle la fin de la récréation et j’espère qu’il retrouvera un club pour démontrer son immense talent, qu’il n’a pas pu démontrer jusqu’à présent puisqu’il n’a jamais rien gagné. »

la rédaction avec Larqué Foot