RMC Sport

Larqué : « Un bordel sans nom à l’arbitrage »

Jean-Michel Larqué

Jean-Michel Larqué - -

Les arbitres français ont décidé de retarder de quinze minutes les coups d’envoi des matches du week-end en L1. La LFP a protesté et menace de demander réparation. Jean-Michel Larqué, membre de la Dream Team RMC, est revenu sur cette question et comprend la colère des hommes en noir. Selon lui, le problème vient du fait qu’ils sont mal protégés : « Je ne doute pas un seul instant que les arbitres ne sont pas touchés par ce qu’ils entendent tous les jours. En amateur, où les arbitres sont beaucoup moins protégés, si un joueur bouscule un arbitre, c’est deux ans de suspension pour le fautif. Il y a un barème. La commission de discipline doit s’en tenir à ce barème. De manière que je comprends les arbitres qui réagissent aux critiques, c’est normal aussi qu’ils réagissent quand on leur dit qu’on dit qu’un joueur ne prend que six mois au lieu de deux ans. C’est toute la problématique de la FFF. On ne comprend plus rien. C’est un bordel sans nom. Quand les barèmes ne sont pas appliqués c’est comme si un arbitre officiait sans se soucier des règles du jeu. C’est la même chose. Enfin, un arbitre amateur touché 35 euros d’indemnités et un arbitre pro entre 6000 et 7000 euros. Avec ça, on se fait un beau divorce. » Le syndicat des arbitres regrette la dégradation du climat autour de l'arbitrage.