RMC Sport

Le Havre-PSG: comment est organisé le retour du public au stade

Le Havre va recevoir le PSG au stade Océane devant quelques milliers de spectateurs présents en tribunes, ce dimanche (19h). Une première en France depuis le mois de mars.

C’est un joli contre-pied à ceux qui n’ont cessé de souligner les erreurs de la France, manifestes à leurs yeux, dans la gestion de la pandémie de coronavirus, après l’arrêt prématuré des championnats. Ce dimanche, pourtant, à partir de 19h, la France sera le premier pays d’Europe de l’Ouest à organiser un match de football avec plusieurs milliers de spectateurs. En l'occurrence, Le Havre-PSG en amical au stade Océane.

"C’était important pour nous de pouvoir s’associer à ce beau club (Le Havre, ndlr), et de pouvoir, dans cet été qui est un peu compliqué, puisque tout le monde n’a pas la possibilité de partir en vacances, redonner une dynamique et permettre aux familles de sortir et de se réapproprier la vie traditionnelle, a expliqué Régis Debons, adjoint au maire du Havre, chargé des sports. Et le foot fait partie de la vie des Havrais et des Français, donc c’est un moment important et une très belle fête, même si elle se fait en petit comité."

Ils seront 5.000 en tout, spectateurs, organisateurs et sportifs compris, à se déplacer au stade Océane (capacité de 25.000 spectateurs), conformément à la jauge maximale autorisée par les autorités, pour assister au match amical entre le HAC et le PSG, qui a le Final 8 de la Ligue des champions en ligne de mire (à partir du 12 août), et peu de rendez-vous prévus cet été pour s’y préparer.

Les spectateurs vont jouer leur propre partition

Ce premier match aura donc valeur de test pour des Parisiens qui ne devraient pas faire semblant, alors que deux finales de Coupe les attendent aussi d’ici à la fin du mois de juillet (les 24 et 31 juillet). Pour permettre aux spectateurs présents sur site de profiter à fond de la rencontre, un protocole a été mis en place pour assurer leur tranquillité, à l’image de ce qui se fait dans les salles de cinéma. 

"Le plus gros match, il va être joué par les spectateurs eux-mêmes, dans l’attitude et le comportement, a prévenu sur BFMTV Pierre Wantiez, le directeur général du HAC. C’est un match avec 5.000 personnes, on est habitués à gérer plus d’affluence. J’espère que les spectateurs comprendront que c’est dans l’intérêt de tous de bien respecter les consignes pour pouvoir retrouver du monde dans les stades, et continuer."

Si le port des masques restera obligatoire pour accéder au stade, jusqu’à sa place assise, ils pourront ensuite être retirés, dans la mesure où une distanciation physique sera imposée dans l’enceinte entre les personnes qui ne font pas partie d’un même groupe. Le gel hydroalcoolique sera mis à disposition à l’entrée du stade, tandis qu'un sens de circulation unique permettra de gérer les flux.

Du côté des organisateurs, aucun accès n’a été autorisé sur la zone terrain les jours précédant le match, en dehors des jardiniers. Cinq personnes seront habilitées à circuler dans la zone des vestiaires, celles-ci devant impérativement avoir subi un test Covid négatif 24 heures avant le match. Les ramasseurs de balle porteront des gants, qu’ils seront tenus de nettoyer régulièrement pendant la rencontre. De bonnes habitudes à prendre avant le retour de la Ligue 1 le week-end du 22 août.

QM avec Christophe Lecuyer