RMC Sport

Le journaliste Eugène Saccomano, grande voix du foot, est mort

Le journaliste Eugène Saccomano, grande voix du foot sur Europe 1 et RTL, est mort ce lundi à l'âge de 83 ans. Il a marqué l'histoire de la radio française depuis les années 1960.

Eugène Saccomano, l’une des voix les plus célèbres du foot français, est mort ce lundi à l’âge de 83 ans, annoncent Var-Matin, Le Point et RTL. D’abord à Europe 1, de 1960 à 2001, puis à RTL, qu’il quittera finalement en 2012, Eugène Saccomano a vu passer cinq décennies de football français. Habitant et conseiller municipal de La Garde-Freinet (Var), il est décédé en région parisienne, selon Var-Matin.

Ancien directeur des sports d'Europe 1 où il a passé plus de 40 ans, il avait rejoint RTL entre 2001 et 2012. Né à Marseille, Eugène Saccomano avait débuté comme journaliste au journal Le Provençal avant de devenir correspondant d'Europe 1 dans le Sud. Il rejoint ensuite la rédaction parisienne de la radio puis son service des sports, dont il prendra la tête.

Il avait lancé en 1996 l'émission quotidienne "Europe Sport" et a remporté en 2000 le grand prix des médias pour la meilleure émission de radio avec "Le match du lundi". "Eugène Saccomano, c'est beaucoup plus qu'une voix, c'est un divin babil par la magie duquel l'audition d'un match de football à la radio devient un plaisir rare et précieux", écrivait Le Figaro en 1999. Après plus de 40 ans, le journaliste avait quitté Europe 1 "sans verser une larme" et il avait "préféré passer dans l'équipe d'en face", RTL, où il avait notamment animé "On refait le match".

Le Graët: "Sa voix portait toujours le foot"

"C’est l’homme du football, confie Noël Le Graët, le président de la Fédération française, sur RMC. Sa voix portait toujours le foot. Elle était exceptionnelle. Il suivait l’actualité en permanence avec beaucoup d’élégance. On a tous beaucoup de tristesse. Il a marqué son époque. On se souviendra de sa voix. C’était toujours quelqu’un de très respectueux."

Larqué: "Il a été un précurseur"

"Eugène Saccomano, c’était la passion et une voix, explique Jean-Michel Larqué sur RMC. Mais le football n’était pas sa passion première, c’était avant tout un romancier. Il avait une culture générale bien au-dessus de la moyenne. Il a été un précurseur, puisqu'il y a encore aujourd’hui des émissions qui reprennent sa thématique. Il a aussi inventé les trémolos, repris aujourd’hui par Jano Resseguié. C’est même lui qui a inventé le tandem journaliste et consultant. C’était une voix incroyable. Même quand il ne se passait rien, il fallait lui donner l’antenne…"

Il a inspiré le film Borsalino

Originaire de Marseille, Eugène Saccomano était profondément attaché au département du Gard, où il a grandi, et était d’ailleurs un fervent supporter du Nîmes Olympique.

Mais avant de se faire connaître de millions d’auditeurs pour ses fabuleuses envolées lyriques autour du rectangle vert et l'émission "On refait le match", il s’était aussi distingué pour sa plume. En 1959, alors journaliste au quotidien Le Provençal, il a écrit le roman Bandits à Marseille, qui inspirera le film Borsalino en 1970 avec Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Il avait également consacré des ouvrages à Céline et Giono. 

"Beaucoup de gens me prennent pour un con, pour un footeux qui ne comprend que le foot dans la vie, qui est un maniaque des tribunes de presse. Je le suis mais j'adore la littérature aussi. Le plaisir que j'ai, c'est de découvrir de nouveaux livres", confiait-il à France Info en 2014.