RMC Sport

Le LOSC veut finir le travail

Le groupe lillois n'est plus très loin du titre.

Le groupe lillois n'est plus très loin du titre. - -

Un succès, mercredi (19h), face à Sochaux ne garantirait pas aux Lillois le titre de champion. Mais avec six points d’avance sur l’OM et un goal-average favorable, les joueurs de Garcia feraient un grand pas vers un premier sacre depuis 1954. Alors pas question de gâcher cette première balle de match.

L’histoire est en marche. Trois jours après leur sacre en Coupe de France (1-0), les coéquipiers de Rio Mavuba peuvent, définitivement, entrer dans la légende du club nordiste. Comme en 1946, un formidable doublé Coupe-Championnat se profile. Car, en cas de succès face à Sochaux mercredi (19h), les Lillois disposeraient de six points d’avance sur leur dauphin marseillais, avec en outre un goal-average. Une simple histoire de pourcentage pour Yohan Cabaye. « Si on gagne, cela nous rapprocherait à 90 % du titre. On est encore prêt à prendre le maximum de points dès mercredi », souffle le milieu de terrain. 

Sauf que Sochaux est loin d’être une proie facile. La formation de Francis Gillot est invaincue depuis le 9 mars dernier. 6e de Ligue 1, les Doubistes rêvent de Ligue Europa et ont des arguments à faire valoir. « Mais, nous avons les nôtres, glisse le milieu du LOSC. Malgré la fatigue accumulée depuis samedi, on veut aller au bout et décrocher ce titre. Il n’y a plus que ça qui nous intéresse. »

Garcia : « Le public ? Une drogue »

La Ligue 1, la nouvelle obsession des Nordistes ! Ce fameux titre, après lequel courent les Lillois depuis 1954, est désormais sur toutes les lèvres. L’époque des non-dits est bel et bien révolue. « Au minimum, il nous faut une victoire et un nul pour être assuré d’être champion, assure Rudi Garcia. Mais maintenant il ne faut plus tarder… » Avant d’ajouter : « Mercredi, on a l’opportunité de jouer chez nous. A nous d’en profiter. Il faut récompenser notre public. Ça devient une drogue de les avoir avec nous. »

Dimanche, ils étaient plus de 15 000, massés devant l’hôtel de ville de Lille, célébrant la victoire en Coupe de France. Trois jours plus tard, plus de 20 000 fans du LOSC sont attendus dans l’enceinte du Stadium Nord. Avec une seule et même envie : que Lille achève le boulot et assure, « à 90% », le troisième titre de champion de France de l’histoire du club.

Florian Fieschi avec J.B.