RMC Sport

Le malaise Gourcuff

-

- - -

Dans une interview à Sud Ouest, le milieu de terrain lyonnais s’en est pris à son entraîneur. Avant de faire volte-face quelques minutes plus tard.

C’est l’histoire d’une petite phrase qui a fait le tour de la toile. « Ma façon de voir le football s’approche de très près de celle de Laurent Blanc. Je me suis adapté à la vision de Claude Puel, mais elle est différente de la mienne. » Pour Yoann Gourcuff, difficile d’être plus clair.

Sauf que les propos de l’ancien Bordelais, rapportés par le quotidien ‘Sud Ouest’, ont été modifiés de la version Internet à la version papier. Il a suffi d’un coup de fil. « C'est vrai que ma façon de voir le football s'approche de très près de celle de Laurent Blanc. Mais aujourd'hui je me suis totalement adapté au jeu que l'on pratique à Lyon », peut-on lire désormais.

Trop tard. Encore une fois mis en cause par l’un de ses joueurs, Claude Puel, manifestement gêné, a été contraint de répondre aux propos du milieu de terrain en conférence de presse. « Je ne regarde pas les interviewes, ce qui peut se dire ou les interprétations qui peuvent être faites, assure le coach de l’OL. Mais je considère que j’ai des joueurs adultes, responsables et qui vont le montrer contre Bordeaux. Sinon, ça voudrait dire qu’on ne peut pas avoir l’ambition requise. »

Courbis : « Il se met la pression tout seul »

Michel Bastos, son coéquipier, est tout aussi hésitant dans sa réaction. « C’est mieux d’éviter de parler des problèmes, lâche le Brésilien, qui fera ses grands débuts d’interviewer TV sur TF1 lors de France-Brésil mercredi prochain. Il a le droit de dire et de penser ce qu’il veut. C’est son avis. Mais pour moi, il n’y a pas de souci [avec Claude Puel]. Dès que je joue, ça me va très bien ! »

Yoann Gourcuff, lui, joue régulièrement depuis le début de la saison. Mais son niveau, comme il le confesse dans son interview, est bien loin de celui de sa meilleure année bordelaise (2008-2009). « Je l’avais vu maladroit dans une conférence de presse, où il expliquait que c’était les journalistes qui étaient responsables de la mauvaise période de Bordeaux, se rappelle l’ex-entraîneur des Girondins Rolland Courbis. Là, il se met la pression tout seul… »

« Il savait où il venait, ajoute Luis Fernandez. Il a quand même vu jouer Lyon sous l’ère Puel. Si tu signes à Lyon, c’est que le style, le club et l’entraîneur te plaisent. Sinon, tu ne signes pas. » Pour Yoann Gourcuff, ce match contre Bordeaux constitue désormais l’un des tournants de la saison. A moins que Claude Puel ne décide, cette fois-ci, de le laisser sur le banc ?