RMC Sport

Le PSG avance vite

Milan Bisevac, buteur pour la première fois de la saison avec le PSG

Milan Bisevac, buteur pour la première fois de la saison avec le PSG - -

Grâce à un but de Milan Bisevac en début de rencontre, le PSG s’est imposé (1-0) ce samedi à Brest, où l’équipe bretonne était invaincue. La formation de Carlo Ancelotti conforte sa place de leader.

Plus les journées passent et plus le titre de champion tend les bras au PSG. Vainqueur à Brest 1-0 grâce à un but de Milan Bisevac (6e), le club de la capitale a signé samedi un 14e succès en 21 matches de Ligue 1. Au classement, le PSG garde trois longueurs d’avance sur Montpellier, vainqueur à Nice (1-0). Mais il avance désormais à un rythme de deux points par match. Quant au bilan de Carlo Ancelotti, il est de quatre succès en quatre matches toutes compétitions confondues. Un sans-faute. « On fait une belle course devant, jubile Chantôme. On sait qu’on n’a pas le droit à l’erreur. On ne peut pas se relâcher. On est sur notre lancée. En 2012, on a tout gagné. C’est dans la victoire qu’on construit un groupe. Tout nous sourit. »

Au stade Francis-Le Blé, son équipe, privée de Ménez, victime d’une contracture à la cuisse, n’a pourtant pas survolé les débats. Face à une formation brestoise volontaire, elle s’est reposée sur le but inscrit dès la 6e minute par Bisevac. Un but chanceux puisque sur le corner de Jallet, le Serbe était déchargé du marquage de Zébina, lequel se faisait soigner sur la touche, avant de céder sa place à Ferradj.

Sissoko blessé

L’ancien Turinois n’est pas seul joueur à quitter la pelouse prématurément. Côté parisien, Mohamed Sissoko, touché, doit lui aussi céder sa place à Chantôme (42e). Rien de grave selon Carlo Ancelotti. Malgré quelques contre-attaques bien menées et des gestes de grande classe de Bodmer et Nene, le PSG ne parviendra pas à saler l’addition. Pour Brest, 11e, il s’agit du premier revers à domicile de la saison. Quant aux Parisiens, ils ne devraient pas trop souffrir avant le choc au sommet face à Montpellier le 18 février. A moins qu’Evian (12e), Dijon (14e) ou Nice (19e) ne parviennent à faire chuter Ancelotti et ses hommes.

Le titre de l'encadré ici

Giroud délivre Montpellier|||

Alors que le PSG pensait faire le trou en tête de classement, Montpellier s’est imposé sur le fil à Nice (1-0) et conserve trois points de retard sur le leader. Pour réussir le coup parfait, les hommes de René Girard s’en sont une nouvelle fois remis à Olivier Giroud, buteur décisif à la dernière minute de la rencontre après avoir manqué un penalty (30e). Le quinzième but de l’international conforte un peu plus la place des Montpelliérains sur le podium (Lyon est quatrième à cinq points après sa victoire 3-1 contre Dijon) mais aussi la position de meilleur buteur de l’ancien Tourangeau qui compte désormais six unités d’avance sur son premier poursuivant, le Parisien, Kévin Gameiro. « C'est l'ascenseur émotionnel. J'ai eu beaucoup de frustration après le penalty, a déclaré l’attaquant. C'est resté dans un coin de ma tête tout le match. C'est mon premier raté. On garde contact avec le PSG. Il faut s'accrocher car ils ont un rythme effréné. Dans la globalité, nous avons les meilleures occasions, donc c'est mérité. »

AB avec PYL à Brest