RMC Sport

Le PSG doit-il encore craindre Monaco ?

Marco Verratti et Joao Moutinho

Marco Verratti et Joao Moutinho - AFP

Après sa victoire de prestige contre le FC Barcelone, mardi en Ligue des champions (3-2), le PSG va tenter de confirmer en Ligue 1, ce dimanche face à Monaco (21h). Contre son dauphin de la saison dernière, qui a perdu plusieurs joueurs majeurs cet été, le club de la capitale a-t-il vraiment quelque chose à craindre ?

Une liste d’absents qui s’allonge

Pour la quatrième fois consécutive, le PSG va jouer sans Zlatan Ibrahimovic. Souffrant du talon, le Suédois, qui avait joué sous infiltration face à Lyon lors de son dernier match (1-1), est toujours forfait. Edinson Cavani devrait donc encore suppléer « Ibra » à la pointe de l’attaque parisienne. Plutôt décevant depuis le début de saison, malgré des statistiques correctes en L1 (trois buts), l’Uruguayen a reçu le soutien de Laurent Blanc, qui a loué « son engagement, son état d’esprit et son dévouement pour l’équipe » ce samedi en conférence de presse.

Le PSG devra aussi se passer de Marquinhos, victime d’une blessure derrière la cuisse face au FC Barcelone. Un coup dur pour les champions de France en titre, tant le Brésilien s’était mué en patron de la défense depuis le début de saison. Comme à Toulouse (1-1) lors de la dernière journée de Ligue 1, c’est donc Zoumana Camara qui sera associé à David Luiz en défense centrale. Thiago Silva et Ezequiel Lavezzi, eux, sont toujours en phase de reprise.

La « décompression » du championnat

Ceux qui ont regardé le match du PSG à Toulouse (1-1) puis celui, trois jours plus tard, face au FC Barcelone (3-2), n’ont pas reconnu les joueurs parisiens. Peu inspirés et franchement bougés contre le TFC, les hommes de Laurent Blanc ont affiché des qualités contraires face aux Catalans. Un changement d’état d’esprit qui n’a échappé à personne et qui a posé la question du manque de motivation en Ligue 1. « Je pense que vous avez raison quelque part et qu’inconsciemment on prépare avec plus d’enthousiasme et de détermination un match de Ligue des champions, concède Laurent Blanc. Il n’y a que ceux qui n’en ont pas joués qui ne peuvent pas comprendre ça. »

Et l’entraîneur parisien d’ajouter : « Contre le Barça, on a vu des joueurs agressifs. Moi je suis le premier à dire que cette agressivité-là, on ne l’avait jamais vue depuis le début du championnat. Mais comme vous nous avez fait croire qu’en championnat, il n’y avait qu’à rentrer sur le terrain pour gagner les matchs, qu’à la limite il n’y avait pas besoin d’entraîneur puisqu’on n’avait qu’à cocher onze noms pour gagner... Le problème, c’est qu’on a été bêtes de vous croire. Quel que soit l’adversaire, le PSG doit évoluer à son plus haut niveau pour gagner les matches »

Le Monaco de l’an passé avait trouvé la clé

Choc royal en début de saison dernière (6e journée), le PSG-Monaco avait accouché d’un match nul (1-1) au goût de victoire pour l’ASM, qui conservait alors la tête du championnat. Radamel Falcao avait répondu à l’ouverture du score de Zlatan Ibrahimovic. Au retour aussi, Monaco avait réussi à tenir le choc (1-1). Mais cette année, le casting sera un peu moins prestigieux… du côté monégasque. L’attaquant colombien est parti, tout comme son compatriote James Rodriguez, Eric Abidal ou encore Emmanuel Rivière, affaiblissant l’équipe monégasque. Calé dans la deuxième moitié de tableau, Monaco est désormais bien loin d’être le challenger numéro un du PSG dans la course au titre.

« Ça reste un rival pour le championnat de France vu ce qu’ils ont vécu l’année dernière, tempère toutefois Laurent Blanc. Personnellement, je les ai vus jouer contre le Zénith (0-0 en C1), où ils ont fait un très bon match, avec des joueurs de qualité. Certes, ils ont perdu de bons joueurs à l’intersaison, mais il y a des joueurs qui restent et qui sont très performants aussi. Je pense que ça fera un bon match, parce qu’il y a beaucoup de joueurs offensivement très bons. » Le forfait de Dimitar Berbatov, blessé à la cheville, devrait rassurer un peu le coach parisien quant au potentiel offensif des Monégasques.

A.A. avec L.B.