RMC Sport

Le PSG doit-il s’alarmer ?

Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic - -

Auteur d’un nul (1-1) dimanche contre Ajaccio, le PSG ne compte que deux points après les deux premières journées de championnat. Inquiétant alors que les concurrents directs à la course au titre ont fait carton plein ?

Deux points en deux rencontres, déjà quatre unités de retard sur Monaco, Lyon, Marseille et Saint-Etienne qui trustent la tête du championnat. Le PSG est loin d’avoir démarré sa campagne 2013-2014 de Ligue 1 de la meilleure des manières. Un constat, surtout : les débuts de rencontres des Parisiens sont laborieux et cela se répercute inéluctablement au tableau d’affichage. Si les hommes de Laurent Blanc sont parvenus à s’imposer contre Bordeaux (2-1) lors du Trophée des Champions après avoir été menés, en championnat le PSG a dû se contenter d’un nul à Montpellier puis contre Ajaccio, 1-1 les deux fois, après avoir concédé l’ouverture du score. « Les trente première minutes parisiennes ont été trop moyennes au niveau du rythme et de la transmission de balle », jugeait ainsi Rolland Courbis à l’issue de la rencontre face à Ajaccio.

Le membre de la Dream Team RMC Sport se veut toutefois optimiste pour l’avenir du club de la capitale cette saison, au vu notamment de large domination des Parisiens contre Ajaccio, à l’image de l’éloquente statistique : 39 tirs à 1 en faveur du PSG. « Si on regarde le contenu de cette rencontre, ce n’est pas un match nul inquiétant. C’est ennuyeux sur le plan arithmétique pour Paris mais quand on voit le nombre d’occasions et qu’on imagine cette équipe avec une transmission de balle plus rapide et des joueurs qui réfléchissent un peu plus vite, ce sera quand même très compliqué pour tous leurs adversaires », imagine Courbis.

Cavani : "Normal qu'il manque encore des automatismes"

Ce retard à l’allumage n’alerte pas non plus le nouveau buteur parisien Edinson Cavani : « On y va piano piano pour tout mettre en place progressivement, s’améliorer et aller décrocher cette victoire qu’on attend tous ». L’attaquant uruguayen se montre particulièrement serein vis-à-vis du duo qu’il forme avec Zlatan Ibrahimovic. « Je crois que c’est normal qu’il manque encore des automatismes. Ça va venir avec le temps et avec le travail, au fil des matches, au fil des entrainements à travailler ensemble, annonce Cavani. Je crois qu’on va vraiment pouvoir commencer à en récolter les fruits et obtenir de belles choses. »

Laurent Blanc ne se montre pas plus surpris par les difficultés affichées par son équipe. « La différence de préparation de nos joueurs fait que sur deux ou trois duels, notamment défensifs, on n’a pas la même énergie que l’adversaire. On va avoir une semaine complète pour travailler tous ensemble et ça va nous faire du bien parce qu’on n’est pas encore prêts », concède ainsi l’entraineur parisien, conscient des lacunes actuelles de ses troupes sur le plan collectif. Mais qui doit conserver une statistique en tête. La saison passée, le PSG avait concédé le nul lors de ses trois premières rencontres de Ligue 1. Neuf mois plus tard, les Parisiens étaient sacrés champions de France avec douze points d’avance sur son dauphin marseillais. Fort à parier que la bande à Laurent Blanc serait prête à concéder un nouveau nul dimanche prochain à la Beaujoire contre Nantes pour connaitre un destin similaire.

A lire aussi :

>> Cavani : « Les victoires vont venir »

>> PSG-Ajaccio : les notes

>> Courbis : « Deux points de perdus pour le PSG »

Jérémy Bilinski