RMC Sport

Le PSG forte tête

Marquinhos, une nouvelle fois buteur

Marquinhos, une nouvelle fois buteur - -

Paris s’est imposé contre Toulouse (2-0) grâce à des buts de Marquinhos (41e) et Cavani (79e, sp). Leaders en attendant le déplacement de Monaco à Reims, dimanche, les Parisiens ont parfaitement négocié une semaine chargée.

Voilà un scenario qui a longtemps rappelé celui de mercredi dernier. Comme à Valenciennes, c’est un PSG loin d’être brillant qui s’est imposé contre Toulouse ce samedi (2-0). Et comme dans le Nord, c’est un but inscrit en fin de première période par Marquinhos (41e) qui a permis à la bande à Laurent Blanc de se mettre dans le bon tempo. Mais contrairement à mercredi, les Parisiens ont continué à jouer en deuxième période. Et c’est logiquement qu’Edinson Cavani a marqué son quatrième but de la saison, sur un penalty que l’Uruguayen a provoqué lui-même (79e). Sept points sur neuf possibles, les Parisiens ont plutôt bien négocié cette semaine. Même si le nul concédé sur sa pelouse contre Monaco (1-1) laissera sans doute un goût d’inachevé.

Soucieux de préserver son groupe avant la réception de Benfica lisbonne, mercredi en Ligue des champions, Laurent Blanc avait largement remodelé son équipe. Du côté des entrants : Van der Wiel, Maxwell, Camara, Rabiot, Thiago Motta, Lucas et Ménez. Le banc avait d’ailleurs fière allure avec notamment Matuidi, Lavezzi et Cavani. Quant à Javier Pastore, c’est en costume et des tribunes qu’il a assisté à la rencontre. Raison officielle : des ischios douloureux. Même si ses récentes prestations laissent planer le doute sur son avenir parisien.

Verratti sauve (encore) sur sa ligne

Les choses ont pourtant failli mal tourner pour les Parisiens. D’abord parce que c’est Etienne Didot qui s’est illustré d’une belle tête bien sortie par Salvatore Sirigu (3e). Ensuite parce que le capitaine toulousain n’a pas été sanctionné d’une main dans la surface (32e). Sans être maîtres de leur sujet, les Parisiens ont marqué sur coup de pied arrêté juste avant la pause. Et c’est Marquinhos qui ouvre le score sur un coup franc de Thiago Motta repris dans un premier temps de la tête par Marco Verratti et concrétisé en deux temps par le Brésilien (41e). Paris est ensuite retombé dans ses travers, préférant parfois la gestion à l’offensive. Logique quand on sait que le PSG enchaînait son quatrième match en 11 jours et alors que se profilent la réception de Benfica et le choc de dimanche prochain à Marseille.

Bousculé en fin de première période, le PSG s’en est d’ailleurs remis à Marco Verratti pour un sauvetage sur sa ligne (45e). Comme à Valenciennes. Puis les choses sont petit à petit rentrées dans l’ordre. Une frappe de Zlatan Ibrahimovic (60e), une autre de Lucas (64e), un poteau sur une tête de Rabiot (67e) et enfin un penalty pour une faute sur Cavani, l’Uruguayen se faisant justice lui-même. L’action immanquable de Ben Basat (91e) et le but refusé à Ben Yedder pour un hors-jeu de position n’y changeront rien (93e). Paris était bien le plus fort samedi soir. Et en attendant le déplacement de Monaco à Reims ce dimanche (21h), c’est bien lui qui occupe les commandes du classement.

A lire aussi

Blanc : « La fatigue, pas un thème de discussion »

Le PSG à l'économie

Ligue 1 : Ce qu'il faut retenir de la 7e journée

PTa