RMC Sport

Le PSG prolonge l’aventure au Parc

Bertrand Delanoë et Nasser Al-Khelaïfi

Bertrand Delanoë et Nasser Al-Khelaïfi - -

Le PSG et la mairie de Paris ont trouvé un accord pour que le club de la capitale réside au Parc des Princes durant les trente prochaines années. Avant de sans doute être agrandie dans le futur, l’enceinte parisienne sera rénovée pour l’Euro 2016.

L’histoire d’amour entre le PSG et le Parc des Princes n’est pas prête de prendre fin. Après plusieurs mois de discussions et de négociations, le club de la capitale et la mairie de Paris ont enfin trouvé un accord sur une nouvelle convention d'occupation du domaine public, qui s'étend sur 30 ans, soit jusqu'en 2044. Après avoir un temps songé à emménager dans un nouveau stade, plus grand et donc plus rentable, les propriétaires qataris ont donc décidé de rester dans le XVIe arrondissement. 

« Cet accord avec la ville de Paris est en ligne avec notre ambition de construire l’un des plus grands clubs européens et une marque mondiale de sport en s’appuyant sur les valeurs et le rayonnement de Paris », a indiqué Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du PSG, dans un communiqué. Cet accord comprend la rénovation du Parc, prise en charge par le PSG à hauteur de 75 millions d'euros, pour respecter le cahier des charges de l'UEFA pour l'Euro 2016. Une compétition durant laquelle l’enceinte parisienne accueillera plusieurs rencontres.

Des indemnités en cas de départ anticipé

Avec cet accord, la mairie de Paris touchera désormais une redevance d'un million d'euros par an, au lieu de 400 000 euros actuellement. Une somme fixe à laquelle il faudra rajouter une part variable en fonction du chiffre d'affaires du club. Selon nos informations, d'ici une dizaine d'années, la mairie de Paris pourrait toucher jusqu'à environ trois millions d'euros par an. La municipalité a également pris soin d'inclure dans cette nouvelle convention des conditions financières assez élevées en cas de départ du Parc des Princes.

Si un jour le PSG souhaite quitter son stade actuel, il devra donc payer à la mairie de Paris l'équivalent de sept ans de redevance en pénalité, soit une somme qui pourrait avoisiner les dix millions d’euros. Avant de rentrer officiellement en vigueur dès début 2014, cette nouvelle convention entre le PSG et la mairie de Paris devra être validée par le Conseil de Paris le 16 décembre prochain. Après l’Euro 2016, les deux parties devraient sans doute se rasseoir autour d’une table et évoquer le dossier de l’agrandissement du Parc des Princes, autrement plus épineux.

A lire aussi :

>> Thiago Motta, métronome essentiel

>> Ligue 1: L’équipe-type de la 14e journée

>> Nice veut en tirer les leçons

Le titre de l'encadré ici

|||

Blanc bientôt prolongé ?

Selon nos informations, en cas de qualification du PSG mercredi soir pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions après la réception de l’Olympiakos, la direction parisienne pourrait proposer formellement à Blanc de prolonger l'aventure. Jusqu'à présent, aucune proposition de prolongation concrète, écrite, précise et chiffrée n'est parvenue à l’entraineur parisien. En revanche, des échanges informels et indirects ont lieu depuis plusieurs semaines. Ce mardi, Nasser Al-Khelaifi s'est rendu au camp des loges pour assister à la séance des Parisiens avant qu'ils ne partent en mise au vert. On a vu le président du PSG en grande discussion en tête à tête avec Laurent Blanc sur le bord du terrain.

AA avec Loic Briley