RMC Sport

Le Vestiaire: Gradel explique pourquoi il a créé une fondation pour les enfants malades

Invité du Vestiaire ce lundi sur RMC Sport, le Toulousain Max-Alain Gradel a expliqué pourquoi il a créé une fondation pour aider les enfants malades.

Max-Alain Gradel n’est pas qu’un joueur de foot. L’attaquant ivoirien de Toulouse (31 ans), auteur de 10 buts et 4 passes décisives cette saison, aide les enfants malades via la fondation qu’il a créée (Fondation Max Gradel).

"C’est ma nouvelle passion, a expliqué Max-Alain Gradel dans Le Vestiaire ce lundi sur RMC Sport. Ça a commencé il y a quatre ans. Lors de ma blessure avec Bournemouth, je suis rentré en Côte d’Ivoire. J’ai vu une image incroyable d’un garçon de trois ans avec une tumeur à la tête, à qui on donnait je pense une semaine pour vivre. Les parents n’avaient pas les moyens. Ils attendaient calmement que l’enfant meure. Je suis allé sur place pour voir. J’ai été vraiment choqué. J’ai décidé de prendre en charge (les soins, ndlr). Aujourd’hui, le petit est totalement guéri. L’œil a été remplacé. Il a grandi, il va à l’école. Ce sont des victoires pour moi."

"Je sais ce qu’il se passe de l’autre côté"

Pour Max-Alain Gradel, qui a eu une enfance difficile, c’est important de donner. "Le fait d’avoir souffert dans la vie et d’être arrivé là, ça m’a permis de voir l’autre côté. Je sais ce qu’il se passe de l’autre côté. Je sais qu’un geste anodin pour moi aujourd’hui, combien ça peut être important pour une personne. J’ai eu la chance d’avoir une mère, paix à son âme, qui s’est battue pour me faire venir en France à l’âge de 10 ans. Je lui dois tout. Elle n’est plus de ce monde. C’est elle qui m’a sauvé. Sinon, je serais resté en Côte d’Ivoire, j’aurais eu le même destin que mes demi-frères et sœurs qui sont là-bas. Pour moi, c’est important de ne pas oublier ça. A chaque fois, c’est un plaisir pour moi de donner le sourire à quelqu’un. Pour avoir été de ce côté-là, je sais à quel point ça fait du bien."

LP